Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Le budget de la Ville

Le budget 2018

Dans une situation économique contrainte, la Ville mène une politique de maîtrise des dépenses depuis plusieurs années. Cette bonne gestion financière permet aujourd’hui d’établir un budget ambitieux qui s’élève à près de 53 millions d’euros, en hausse de 13,46 % par rapport au budget

Ce budget 2018 est une nouvelle fois marqué par le respect de l’engagement de l’équipe municipale de ne pas augmenter les taux de la fiscalité locale. Un pari tenu puisque ce taux n’a pas augmenté depuis de nombreuses années. Cet objectif est notamment atteint grâce aux efforts constants réalisés pour maîtriser les dé- penses réelles de fonctionnement, qui affichent toutefois une légère hausse de 1,27  % par rapport à l’année dernière (compensée par l’augmentation des recettes courantes). Outre, les inévitables augmentations annuelles des contrats souscrits par la Ville, cette hausse s’explique principalement par le recrutement d’agents et d’apprentis pour compléter les effectifs de la Police municipale, et des services Informatique, Nettoiement, Finances, Espaces verts et Scolaire. L’augmentation des cotisations sociales et de retraite, la mise en place du RIFSEEP (Régime indemnitaire des fonctionnaires qui permettra aux plus faibles revenus de bénéficier d’une augmentation de leur salaire) sans oublier l’effet du glissement vieillesse technicité (GVT, qui correspond à une augmentation de la masse salariale induite par l’avancement de grades et d’échelons des agents titulaires) sont d’autres facteurs qui justifient cette hausse des dépenses de fonctionnement.

Comme évoqué précédemment, la bonne gestion financière de la Ville permet aujourd’hui de soutenir de grands projets communaux en s’appuyant sur une épargne significative. Dans le cadre de ce budget primitif, les dépenses d’investissement prévues s’élèvent à près de 22 millions d’euros. Parmi ces dépenses, 19 millions d’euros sont consacrés aux équipements ce qui correspond à un investissement de plus de 860 euros par habitant ! Un chiffre bien plus élevé que la moyenne nationale des villes de même strate (275 €/hab).

Cet investissement exceptionnel soutiendra plusieurs projets d’envergure :

- dans le domaine médical avec la création d’un Pôle santé pour favoriser le maintien de professionnels de santé après la fermeture de la clinique de l’Ermitage,

- associatif et social avec la restructuration du centre Albert Schweitzer et la construction d’un bâtiment associatif en bord de seine.

- économique et urbain avec la fi n de la rénovation du centre commercial de l’Abbaye du Lys et le début du réaménagement du centre-ville,

- dans le secteur de la petite enfance avec l’achèvement de la construction de la crèche Jacqueline Bonjean,

- en faveur des conditions d’accueil dans les écoles avec le réaménagement du refectoire du groupe scolaire François de Tessan et d’importants travaux dans le groupe scolaire Maurice de Seynes