Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Carrousel

ça bouge dans les services de la mairie !

Déménagement définitif de la crèche familiale et du RAM

Dans le cadre de cet important chantier qui nécessite le déplacement de services municipaux, la réflexion menée par les élus et les services municipaux a conduit à relocaliser de façon pérenne la crèche familiale et le RAM (Relais des Assistantes Maternelles). Une propriété de la ville, inoccupée, idéalement  située avenue Barbusse, à deux pas du parc du Château Soubiran, va être  totalement rénovée et mise aux normes pour donner naissance à un équipement adapté. Plus de 500 000 euros seront investis dans ce projet. Cette nouvelle localisation permettra aux enfants de faire des activités en plein air dans un espace vert de qualité.  Un accès direct au parc du Château Soubiran sera créé.

La Médiathèque au Château des Bouillants

La médiathèque va quant à elle déménager temporairement.  À partir du 1erDécembre,  elle s’installera au Château des Bouillants, emmenant dans ses bagages  5 000 livres. Une petite interruption n'a cependant pas pu être évitée. La Médiathèque sera fermée entre le 20 octobre et le 30 novembre.

Autres relocalisations

Le service Habitat prendra définitivement ses quartiers à la mi-novembre, dans le Centre administratif Henri Dunant. Après l’arrivée du CCAS sur ce site,  ce nouveau regroupement facilitera l’accès à plusieurs interlocuteurs municipaux sur un même lieu. Parallèlement, un point d’accueil sera créé au Centre Administratif, 593 rue du bas Moulin afin d’apporter les renseignements de premier niveau et avant de diriger, si nécessaire, les usagers vers les services compétents.

Outre  la nécessité de la rénovation du centre Schweitzer sur le plan architectural et thermique compte tenu de la date de réalisation de cet équipement, l’objectif de la municipalité est également de créer sur ce site une Maison des associations. Elle aura pour mission d'accueillir, accompagner et valoriser la vie associative, dans un esprit de convivialité, d'échange et de coopération.

Apprendre à la Ferme pédagogique

À partir de septembre, des animations sur l’élevage, l’agriculture, la biodiversité ou le maraîchage élaborées en lien direct avec l’Éducation nationale, seront proposées aux structures dammariennes et seine-et-marnaises.

Au cœur du parc du château Soubiran, la nature est à découvrir pour les enfants ! Comme le papillon, la ferme enfantine termine tout doucement sa métamorphose pour devenir une véritable ferme pédagogique. En effet, depuis plusieurs mois déjà, l’animateur Julien Dufresne reçoit chaque semaine des structures médicales, sociales et éducatives de la région et leur concocte un programme éducatif basé sur la nature et le monde de la ferme. À la rentrée scolaire, tous les autres établissements auront également la possibilité d’amener les enfants pour éveiller leurs sens. « Ces animations doivent permettre aux écoliers, dès le plus jeune âge, de s’imprégner des merveilles de la nature, d’apprendre à la connaître et de leur donner envie de la protéger davantage », explique Joëlle Noto, adjointe au maire déléguée à l’environnement.

Des animations théoriques et des ateliers pratiques

Suivant le niveau des enfants (maternelle, primaire, collège, lycée), différentes activités sont possibles et regroupées en «  menu  ». Les enseignants et professeurs pourront choisir un menu « ferme » ou « nature » constitué de trois animations qui « permettront aux jeunes écoliers d’apprendre le régime alimentaire de la vache, de savoir à quoi servent les plumes, de différencier les plantes, les légumes, les fruits, les senteurs… Ce sont des animations simples et ludiques » précise Julien Dufresne. Les jeunes pourront également mettre la main à la pâte ! Diffé- rents ateliers pratiques permettront aux enfants de devenir de véritables fermiers en herbe : nettoyage des animaux et de leurs enclos, nourrissage, entretien et récoltes du potager, du jardin agricole...

La salle pédagogique est prête !

En effet, à partir de septembre, la ferme pédagogique disposera de ses propres plantations. Des arbres fruitiers (framboisiers, groseilliers, cassissiers, etc.), des légumes (épinards, tomates, haricots, courges…) et un jardin des senteurs où les marjolaines, les lauriers et autres thyms nous en mettront plein le nez. « Il y aura également un terrain réservé à la culture au sol près de la volière. On y trouvera du blé, du colza, de l’orge… », indique Sylvain Noyau, responsable du service des espaces publics. Toutes ces matières premières pourront être étudiées, récoltées puis préparées dans la cuisine de la nouvelle salle pédagogique « Les Écuries » située dans les anciennes écuries en face du château Soubiran. « Cette nouvelle salle permet d’avoir un lieu d’enseignement théorique qui est parfaitement complémentaire avec les animations et les ateliers pratiques en extérieur. Par exemple, le blé ramassé par les enfants dans le jardin agricole servira à préparer du pain dans la salle pédagogique », conclut Julien.

INFOS +

Chaque animation ou atelier est une prestation sur une demi-journée, gratuite pour les établissements dammariens (scolaire, crèche, RAM, centre de loisirs). Pour les structures extérieures et/ou spécialisées, les tarifs vont de 3,5 € à 10 € suivant le choix de l’intervention.

Les inscriptions en ligne, maintenant c’est possible !

La ville s'est dotée d'un nouvel outil visant à faciliter et à dématérialiser les inscriptions de votre enfant au centre de loisirs « Le Bois du Lys ».

Vous avez maintenant la possibilité d’effectuer vos démarches (inscriptions et paiements) en vous connectant sur le site Internet de la Ville et en saisissant vos identifiant et mot de passe que vous avez reçus par courrier. Bien évidemment, ces données sont hébergées sur un serveur sécurisé et les informations relatives aux familles restent strictement confidentielles. Le fichier constitué sera, conformément à la loi, déclaré à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) et ne pourra être ni vendu, ni loué, ni utilisé à d’autres fins que ce service public dématérialisé.

Plus simple et plus rapide

Cette démarche a pour objectif d’offrir aux administrés une plus large souplesse et un gain de temps. Évolutif, il s’enrichira au fi l du temps, pour répondre aux attentes des parents. Enfin, pour les personnes ne disposant pas de connexion Internet, les démarches restent possibles en mairie, au service vie scolaire, au 1er étage du centre administratif, 593 rue du Bas Moulin ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et 13h45 à 17h40.

LES INSCRIPTIONS EN LIGNE, MAINTENANT C’EST POSSIBLE !

La ville s'est dotée d'un nouvel outil visant à faciliter et à dématérialiser les inscriptions de votre enfant au centre de loisirs « Le Bois du Lys ».

Vous avez maintenant la possibilité d’effectuer vos démarches (inscriptions et paiements) en vous connectant sur le portail famille de la Ville et en saisissant vos identifiant et mot de passe que vous avez reçus par courrier. Bien évidemment, ces données sont hébergées sur un serveur sécurisé et les informations relatives aux familles restent strictement confidentielles. Le fichier constitué sera, conformément à la loi, déclaré à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) et ne pourra être ni vendu, ni loué, ni utilisé à d’autres fins que ce service public dématérialisé.

Plus simple et plus rapide

Cette démarche a pour objectif d’offrir aux administrés une plus large souplesse et un gain de temps. Évolutif, il s’enrichira au fi l du temps, pour répondre aux attentes des parents. Enfin, pour les personnes ne disposant pas de connexion Internet, les démarches restent possibles en mairie, au service vie scolaire, au 1er étage du centre administratif, 593 rue du Bas Moulin ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et 13h45 à 17h40.

Les associations préparent la rentrée

LE 10 SEPTEMBRE PROCHAIN, le Forum des associations permettra aux familles dammariennes de choisir leurs activités sportives, culturelles et sociales pour l’année.

 

Forum des associationsPour cette nouvelle édition, le Forum s’installe dans la nouvelle salle de l’Espace Pierre Bachelet, « L’Annexe ».Cet espace de 2000 m2 accueillera plus de 60 associations dammariennes ! Les habitants trouveront assurément leur bonheur avec plus de 40 clubs sportifs à Dammarie-lès-Lys et près de 20 associations culturelles. Vous aurez également la possibilité de vous investir au service de la santé, de la solidarité et du social,ou encore échanger avec les dizaines de bénévoles présents sur des sujets comme l’environnement,l’enfance, ou les anciens combattants. Comme le veut la coutume, les associations volontaires auront l’occasion de prendre le micro pour mettre en lumière leurs activités tout au long de l’année.

Programme des Journées Européennes du Patrimoine

 

LE SAMEDI 16 SEPTEMBRE À 14h

Participez au Rallye découverte avec le club de l’ASRD (Athlétisme Secteur La Rochette - Dammarie-lès-Lys) en compagnie de Catherine Suard, responsable du service documentation et archives de la ville, qui vous fera découvrir un nouveau parcours et plein d’anecdotes.

Départ dans le parc du château Soubiran avant de rejoindre les bords de Seine (animations sportives et culturelles gratuites, goûter convivial…) - Inscriptions au 06 10 20 78 22 ou par mail : asrd77115@gmail.com

De 10h à 18h, les Archives départementales proposent des visites guidées inédites de leur bâtiment. À découvrir :des espaces d’ordinaire fermés au public (salle de tri,magasins de conservation,etc.), les missions des archivistes et des documents originaux (manuscrits,affiches, plans...). Archives départementales,248 avenue Charles Prieur à Dammarie-lès-Lys Entrée gratuite Inscriptions au 01 64 87 37 81

Vous pourrez également découvrir la Mosquée de Dammarie avec l'Association Cultuelle Musulmane de Dammarie les lys qui organise une journée porte ouverte de 10h à 16h.

DIMANCHE 17 SEPTEMBRE De 10h à 18h

Participez à la Fête abeille et terroir,avec des visites de la maison de l’abeille dans le parc du château Soubiran (animations apicoles, dégustation et vente de produits locaux, ateliers pour les enfants…) Contact : Monsieur Boucour au 06 52 77 47 11

DU 18 AU 22 SEPTEMBRE

Les élèves des classes de CM1 et CM2 de la ville seront sensibilisés au patrimoine,à l’histoire de la nation et à l’histoire de l’art.Durant ces quatre jours,plusieurs activités sportives et culturelles seront proposées : exposition civique « Racontez-moi la République », ateliers sur la biodiversité, présentation de la fonction d’élu sans oublier l’initiation des écoliers aux jeux d’antan.

La Ville met à disposition deux circuits « découverte », dans tous les lieux d’accueil de la ville, élaborés pour les friands de randonnée culturelle.

Durée du circuit environ 1h.

Les châteaux de Vosves, des Vives Eaux et l’auberge « La Maison Blanche » étant privés, ils ne peuvent être visités.

Un circuit découverte du centre-ville est également disponible.

Téléchargez ici les plaquettes des circuits découvertes

Une visite guidée est possible par groupe de 5 personnes en appelant le service documentation et archives de la ville au 01 64 87 44 94.

De nombreuses actions en faveur des écoles pour une rentrée au top !

La fermeture des écoles durant deux mois donne toujours l’occasion à la Ville d’effectuer de petits et grands travaux avant le début d’une nouvelle année scolaire.

La Ville continue son entreprise de rénovation des écoles. Pendant la coupure estivale, les hommes de chantier ont investi les lieux pour améliorer le quotidien des écoliers. Ils ont effectué des travaux de réfection des toitures, de rénovation des façades et d’étanchéité dans plusieurs écoles.

Un investissement de 1 000 000 €

Au total, plus de 1 000 000 € vont être alloués cette année à l’entretien et la rénovation des écoles. Cet été, plusieurs travaux étaient au programme, avec notamment la réfection de la toiture de l’école maternelle Jacques Monod, l’installation de nouvelles gouttières, le remplacement des menuiseries de l’école élémentaire Paul Doumer et la pose de murs coupe-feu dans l’école élémentaire François de Tessan.

Un sanitaire supplémentaire a été créé à l’école maternelle Antoine de Saint-Exupéry sans oublier le remplacement de quatre W.C. par quatre urinoirs et l’installation d’un lavabo collectif. Enfin, plusieurs classes des écoles maternelles Charles Perrault et Jules Verne ont été repeintes.

Des actions culturelles et sportives

Dans la vie d’une école, les activités culturelles et sportives occupent une place importante. Cette année, 492 600 € sont budgétés pour financer plusieurs actions mis en oeuvre par la ville : le Club Coup de Pouce Clé aide les enfants à la lecture et l’écriture du français, les CMR (Centres Musicaux Ruraux) visent à rendre la musique accessible au plus grand nombre, les

spectacles organisés à l’Espace Nino Ferrer favorisent la découverte du spectacle vivant. Il faut y rajouter les activités sportives encadrées par des éducateurs diplômés ou encore la ferme pédagogique qui propose des animations sur l’environnement, la nature et la vie de la ferme.

La rentrée s'est bien passée

Les petits écoliers dammariens ont repris le chemin de l'école. Directeurs, professeurs, agents municipaux ont accueilli les enfants. Tout était prêt pour la rentrée ! Le maire Gilles Battail s'est rendu dans plusieurs écoles. Il a échangé avec les parents et a partagé le repas des enfants à l'école Doumer.

Dammarie se mobilise contre le cancer du sein !

Plus de 50  000  nouveaux cas de ce cancer sont diagnostiqués en France chaque année. C’est tout l’enjeu d’Octobre rose, un mois de mobilisation !

Tout au long de la semaine du 9 au 14 octobre, la Ville s’engage dans la campagne de sensibilisation « Octobre rose » au profit de la lutte contre le cancer. A cette occasion, la ville s'ornera de rose...N'hésitez pas à habiller vos façades de maison, avec pour seul mot d'ordre : le rose. La journée de clôture du 14 octobre marquera le point d’orgue de cette semaine : rendez-vous dans le parc de l’Abbaye du Lys de 14h à 18h, pour découvrir des stands d'information sur la maladie mais aussi de nombreuses activités : zumba, flash-mob, atelier maquillage, kinésithérapie, coloriage collectif, cours de yoga… il y en aura pour tous les goûts ! Vous pourrez également prendre le départ de l'une des 4 balades roses proposées ce jour là : à pied, à vélo/rollers/trottinette, en auto-moto ou course enfant).

>> Pour y participer, il vous suffit de remplir le bulletin d’inscription en ligne ici et de le déposer à l’Hôtel de Ville avant le 11 octobre. Petit bonus : un bandana rose sera offert le jour de la course à tous les pré-inscrits ! Venez nombreux participer et soutenir la lutte contre ce fléau !

La deuxième vie des soutiens-gorge

Cet élan solidaire avait déjà débuté avant l’été, avec la collecte de soutiens-gorge au profit de la nouvelle association dammarienne de lutte contre le cancer du sein, Sein Serment Solid’Air, lancée par Alida Ali-Bey. Du 12 juin au 13 juillet, vous avez été très nombreuses à déposer vos soutiens-gorge dans les paniers roses des services municipaux et des commerces engagés de la ville. Une partie de cette lingerie sera réutilisée par l’association pour confectionner des soutiens-gorge destinés aux femmes qui traversent l’épreuve du cancer, aux différents stades de la maladie. Les autres seront teints en rose et décoreront le village Octobre rose pendant la journée du samedi 14 octobre.

Une journée pleine d’animations

Pour clore la semaine, la journée du 14 octobre permettra à tous les Dammariens de se rassembler une dernière fois dans le village rose installé pour l’occasion dans le parc de l’Abbaye du Lys. De 14h à 18h, plusieurs activités seront organisées : coloriage collectif, atelier maquillage, kinésithérapie, Qi Gong, flashmob… Vous pourrez également vous inscrire à l’une des trois balades roses solidaires organisées (à pied, à vélo, en rollers, à trottinette ou en auto moto) dans la ville ou à la course à pied dans le parc de l’Abbaye du Lys. Tout au long de l’après-midi, les familles dammariennes pourront aussi s’informer sur le cancer du sein et son dépistage avec la présence notamment de la Ligue contre le cancer de l’ADC 77(Dépister le Cancer en Seine-et-Marne) et Sein Serment Solid’air.

Le point sur l’installation de la fibre optique

Le déploiement de la fibre optique dans la ville, géré par Orange, progresse. Les quartiers des Bouillants, des Fauvettes, de la Justice et de la Glandée seront raccordables pour l’été 2018.

 

Déployer la fibre optique dans toute une commune, cela prend du temps. L’opérateur s’est engagé à couvrir l’intégralité de la ville d’ici à 2020 soit près de 12 000 logements. « Pour cette installation, la ville est découpée en quatre lots (quatre zones) par l’opérateur en sachant qu’il faut en moyenne un an pour couvrir un lot. Actuellement, deux lots ont été fibrés et 7 907 logements sont couverts, soit 70 % du territoire », explique Marie-Agnes Wyart, chef de projet Villes département à Orange.

Objectif 2019 pour le quartier de Vosves

Depuis début septembre, les études ont débuté pour le déploiement de la fibre sur le lot 3 comprenant les quartiers des Bouillants, des Fauvettes, de la Justice et de la Glandée entre l’avenue Louis Barthou et le carrefour de la Glandée, soit un total de 1 467 logements. Les premières habitations de ce secteur devraient être raccordables* pour l’été 2018. Le dernier lot représentant le quartier de Vosves devrait, quant à lui, être couvert pour la fin d’année 2019. * Logements raccordables : suite à une demande du résident à son opérateur, il peut être raccordé.

INFO +

Pour savoir si votre logement est raccordable, rendez-vous sur http://reseaux.orange.fr/couverture-fibre Si vous habitez dans un immeuble, le bailleur ou le syndic de copropriété doit signer une convention avec un opérateur pour le passage de la fibre dans les étages. Si votre logement est raccordable, il suffit de contacter votre fournisseur commercial d’accès internet qui installera les derniers mètres de câble depuis le point de branchement optiques (ou le palier) vers votre logement et activera ensuite ses services (TV, Internet…).

«La Ruche qui dit oui » à Dammarie-lès-Lys

CHAQUE VENDREDI À PARTIR DE 16H30, la Brûlerie du Lys accueille dorénavant les producteurs locaux pour une vente directe auprès des habitants. Ce mode alternatif de distribution appelé « La Ruche qui dit oui » est en pleine expansion.

Renouer avec le monde rural, rencontrer les producteurs du coin tout en achetant des produits bio, frais et fermiers de bonne qualité… C’est le principe du réseau « La Ruche qui dit oui ».

Le concept se multiplie d’ailleurs, un peu partout dans l’Hexagone, avec plus de 800 ruches et plus de 5 000 producteurs engagés ! Mais comment cela marche t-il ? En résumé, les consommateurs passent commande sur Internet dans les jours qui précèdent une vente, les agriculteurs livrent ensuite leurs clients en mains propres, dans un lieu se transformant pour quelques heures en petit marché. Privilégier la proximité avec le consommateur « C’est avec grand plaisir que j’accueillerai les agriculteurs et éleveurs de la région une fois par semaine », indique Sandra Clajivo, la gérante de la Brûlerie du Lys.

Dans cette formule, tous y trouvent leur compte. Les uns bénéficient d’un mode alternatif de distribution, les autres sont assurés d’avoir des produits locaux, sains et de qualité. Acheter ces produits est un acte solidaire fort pour les petites exploitations qui ont parfois du mal à survivre face à la grande distribution. Ce circuit court leur permet de percevoir 83 % du prix du vente !

COMMENT PASSER COMMANDE ?

En vous connectant sur https://laruchequiditoui.fr/fr/assemblies/10265 et après avoir créé votre compte, vous pourrez commander ce qu’il vous plaît (fruits, légumes, pain, fromage, viande, boisson…) quand vous le voulez et sans engagement. À partir du mois d’octobre, vous pourrez retirer votre commande tous les vendredis à 16h30 à la Brûlerie du Lys.

De nouvelles solutions pour vous loger !

Dans vos recherches pour trouver un logement étudiant, le Point Information Jeunesse (PIJ) de la ville peut vous accompagner. Louer une chambre chez l’habitant est bien plus qu’une solution par défaut : c’est économique et convivial !

 

Prochainement, l’Espace jeunes avec son « Point Information Jeunesse », en lien avec la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS), se chargera de mettre en relation les propriétaires de Dammarie-lès-Lys, Ponthierry, Boissise-le-Roi, Villiersen-Bière et Pringy disposant d’une chambre à louer et les étudiants à la recherche d’un logement.

Le recensement des propriétaires

Pour l’instant, le Point Information Jeunesse de Dammarie-lès-Lys est dans une phase de recensement des propriétaires qui aimeraient participer à cette initiative. Par la suite, le PIJ analysera les capacités d’accueil de chaque propriétaire et organisera des rencontres avec les étudiants correspondant à leurs attentes. Ceux qui le souhaitent pourront être accompagnés dans les démarches administratives relatives à la location.

L’état des lieux

Pour les étudiants, il existe un bail meublé étudiant, dont la durée est fixée à 9 mois qui correspondent à une année scolaire. Il est toutefois également possible d’opter pour un bail classique d’un an. La chambre doit faire au minimum 9 m² loi Carrez, avec une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 m et doit comporter une fenêtre. Elle doit au minimum être équipée d’un lit (ou canapé lit), d’une table, de chaises, d’un placard, de luminaires et du matériel nécessaire pour cuisiner (électroménager, ustensiles, vaisselle). Le propriétaire doit également mettre à disposition des sanitaires et une cuisine, qui peuvent être privatifs.

LE PROPRIÉTAIRE CHOISIT LE TYPE DE LOCATION QU’IL SOUHAITE METTRE EN PLACE :
  • L’hébergement est loué contre une participation aux frais d’occupation, ce qui permet un complément de revenus ;
  • L’hébergement est proposé en échange d’une présence ou de petits services à définir lors de la signature du bail.

INFO +

Si vous disposez d’une chambre à louer, prenez contact avec le Point Information Jeunesse de l’Espace Jeunes au 01 64 87 45 04 ou directement à l’Espace Jeunes, 299 rue Jules Ferry, ouvert les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h à 18h et les mercredis de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

Le cimetière de Vosves se met au vert

Jusqu’au printemps, la municipalité effectue un test sur une parcelle du cimetière de Vosves qui consiste à engazonner les allées secondaires.

À la Toussaint, les Dammariens pourront remarquer quelques changements en allant fleurir les pierres tombales de leurs défunts. En effet, une zone protégée doit être végétalisée, afin que la froideur minérale laisse la place à un gazon verdoyant.

Depuis le 1er janvier, l’entretien des espaces publics est en effet effectué par d’autres moyens que les produits phytopharmaceutiques. Cette disposition de l’article 68 de la loi de transition énergétique du 18 août 2015 s’impose à l’État, aux collectivités locales et aux établissements publics et s’applique aux espaces verts, aux promenades, aux forêts et à la voirie. Qui plus est, l’engagement de la Ville en faveur de l’écologie est encore plus fort puisqu’elle participe à la reconquête de la qualité de l’eau de la nappe du Champigny après avoir signé une charte avec l’association AQUI’Brie.

De nombreux enjeux environnementaux et économiques

Jusqu’au printemps prochain, cette zone délimitée donnera donc un aperçu aux habitants de ce que pourrait devenir le cimetière de Vosves.

Sur le plan écologique, la végétalisation du cimetière préservera l’environnement, la biodiversité et les ressources en eau de notre région. La santé des agents, auparavant utilisateurs des pesticides, sera également ainsi davantage préservée. Au niveau économique, les coûts d’entretien seront diminués. La tonte régulière remplacera l’achat des produits phytopharmaceutiques.

Un cimetière plus chaleureux

Penser à de nouvelles techniques d’entretien sans trahir l’esprit des lieux, c’est l’ambition de la municipalité. « Le cimetière est un site qui possède une place particulière aux yeux des personnes qui le fréquentent. Ils souhaitent qu’il soit bien entretenu et le plus plaisant possible. C’est tout à fait normal. La Ville est engagée dans une évolution des pratiques en matière d’environnement et d’entretien du paysage urbain, qui peut, dans un premier temps, être perçue avec certaines résistances ou incompréhensions », indique Joëlle Noto, adjointe au maire déléguée à la gestion des espaces publics et à l’environnement. Dans cet endroit dédié au recueillement, traditionnellement minéral, où la mauvaise herbe est difficilement acceptée, le retour du vert et des paysages naturels visent à lui donner un caractère plus agréable et apaisé. En mai 2018, si la phase de test s’avère concluante, la végétalisation de l’ensemble des allées secondaires du cimetière de Vosves (3 200 m2 ) sera alors envisagée.

Les décisions du Conseil municipal

Faisons le point sur les délibérations prises par la Ville lors du dernier Conseil municipal du 21 septembre.

Attribution d’une subvention exceptionnelle au profit de la Fondation de France pour soutenir les sinistrés de l’ouragan Irma.

Le mercredi 6 septembre, l’ouragan Irma a frappé les Antilles. Les îles de Saint-Matin et de Saint-Barthélemy ont été particulièrement touchées. Face à la détresse des populations, la Fondation de France a lancé un appel à la solidarité nationale pour les Antilles. Pour exprimer sa solidarité envers les sinistrés, la Ville de Dammarie-lès-Lys va verser 3 000 € à la Fondation de France qui centralise au niveau national la campagne de dons au profit des victimes de l’ouragan

Attribution d’un fonds de concours par la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS pour le fonctionnement de la piscine Jean Boiteux.

La loi permet aux communautés d’agglomération de financer la réalisation ou le fonctionnement d’un équipement d’une commune membre par l’attribution d’un fonds de concours. Le budget 2017 voté par la CAMVS prévoit une enveloppe globale de 922 316 € au profit de ces équipements, dont 111 530 € sont attribués à la piscine Jean Boiteux de Dammarie-lès-Lys.

Création d’un deuxième poste d’animateur à temps plein pour le Relais Assistantes Maternelles (RAM).

Le Relais Assistantes Maternelles de la Ville de Dammarie-lès-Lys est ouvert au public depuis le 2 mai 2011. Suite à la réunion du renouvellement d’agrément du RAM et aux recommandations de la Caisse d’Allocation Familiale de Seine-et-Marne, du département de Seine-et-Marne et du service de la protection maternelle et infantile, la Ville a pris la décision de créer une deuxième poste d’animateur à temps plein au sein du RAM

Demande de subvention auprès de la Région Îlede-France pour le déploiement de nouvelles caméras de vidéo-protection dans la ville.

Ce dispositif de vidéo-protection attaquera une deuxième phase fin 2017 et courant 2018. Quinze lieux d’implantation ont été définis comprenant chacun en moyenne trois camé- ras. Ainsi, une cinquantaine de caméras doivent être installées avant la fin de l’année 2018 dans le quartier de la Plaine du Lys, aux entrées de la ville, au sein du centre-ville et ses abords, dans les infrastructures publiques ou encore dans le futur centre commercial de l’Abbaye du Lys. Par délibération du 22 janvier 2016, le conseil régional a approuvé une participation à un taux maximal de 30% du montant de l’achat et de la pose de chaque caméra.

Délégation de service public pour la gestion de la nouvelle crèche Jacqueline Bonjean

Après avoir examiné les offres de trois candidats, le choix s’est arrêté sur la société « Les petits chaperons rouges » qui a apporté les garanties techniques et financières permettant d’assurer la qualité et la continuité du service. Elle se chargera de la gestion de l’établissement pour une durée de 5 ans en échange d’une participation financière de la Ville évaluée à 116 000 € par an. Cette aide financière doit garantir des tarifs accessibles pour les usagers.

Opération commune de désherbage de la voirie !

12 agents étaient à l'oeuvre dans le cadre de l'opération de désherbage mécanique des îlots centraux de la route départementale 606.

Cette action commune entre les services des villes de Dammarie-lès-Lys, de Melun et de La Rochette ainsi que du département de Seine-et-Marne, est un bel exemple de mutualisation des moyens. L'objectif visé est d'agir ensemble pour entretenir la voirie de façon plus respectueux de l’environnement.

Grâce à l'aide de deux balayeuses et d'une laveuse, les agents ont dégagé 10 mètres cube de mauvaises herbes, soit environ 2 tonnes de déchets.

Quel rôle pour la nouvelle police municipale ?

DEPUIS PLUSIEURS MOIS, la municipalité développe plusieurs actions pour améliorer la tranquillité publique et lutter contre les incivilités : création d’une police municipale, installation de la vidéo-protection et de radars pédagogiques… Rencontre avec le chef de la police municipale.

 

Pouvez-vous nous parler en quelques mots de votre parcours professionnel ?

Je suis arrivé à Dammarie le 1er mai dernier. Auparavant, j’étais chef d’une police municipale pendant 7 ans et avant cela j’ai passé 21 ans au sein de la gendarmerie. J’ai effectué de nombreuses missions sur le continent et en outre-mer, puis en gendarmerie départementale notamment en Seine-Saint-Denis.

Quelles sont les missions dévolues à la police municipale que vous dirigez à Dammarie-lès-Lys ?

La police municipale, telle que le maire et l’équipe municipale l’ont définie est une police du quotidien, de proximité, qui doit aider les personnes à vivre ensemble, en luttant contre les incivilités, l’insécurité, la délinquance et avec une présence maximum au contact de la population. Mon ambition est que notre équipe soit intégrée dans la ville, visible, reconnue et acceptée par tous, tout en sachant se faire respecter. Nous sommes tournés avant tout sur le dialogue, la prévention. La sanction n’intervient que lorsque nous ne sommes pas entendus.

Quel est le cadre d’exercice des policiers municipaux, que font-ils concrètement ?

À Dammarie-lès-Lys, la police municipale est une création. Nous partons de zéro. Le périmètre de notre champ d’action et nos moyens ont été clairement définis en amont par les élus. À mon niveau, il me faut construire de A à Z une équipe soudée, complémentaire, ayant les compétences requises et appliquer sur le terrain les orientations arrêtées. Dans le cadre des recrutements actuels, les agents vont être formés en fonction de leur parcours professionnel antérieur et recevront un double agrément de la préfecture et du procureur de la République. Ils seront compétents pour relever toutes les infractions au code de la route et au code pénal. Comme nous le faisons déjà aujourd’hui même si l’effectif n’est pas au complet, les policiers municipaux ont vocation à patrouiller dans tous les quartiers pour relever les incivilités quotidiennes : les dépôts sauvages, les déjections canines, les stationnements anarchiques, les troubles créés, par exemple, par la musique trop élevée dans les véhicules… La lutte contre la vitesse excessive est également une priorité. Cinq radars pédagogiques ont été installés dans les rues dammariennes (Maréchal Foch, Colonel Fabien, Louis Barthou, Vosves, Docteur Lhéritier).

L’objectif est d’informer et sensibiliser les conducteurs sur la vitesse de leur véhicule et combattre la baisse de vigilance au volant grâce à une simulation visuelle.

C’est aussi la police municipale qui répond aux réquisitions de la police nationale en termes de vidéo-protection ?

En effet. Aujourd’hui, 25 caméras ont été déployées dans la ville. En 2017, 11 enregistrements ont été transmis à la police nationale sur réquisition afin d’aider les enquêtes. Dans 35 % des cas, ces images ont permis d’identifier les auteurs et complices des infractions. En 2018, une vingtaine de caméras supplémentaires seront installées. Les implantations sont choisies conjointement par la Ville et les forces de sécurité de l’État sur la base du diagnostic de sécurité et des faits constatés, avant d’être soumis et autorisés par la préfecture.

Les commerçants mobilisés pour le centre-ville !

L’UNION COMMERCIALE DE DAMMARIE VILLAGE (UCDV) lance ses premières actions ! Du 15 novembre au 14 janvier, l’association met en place une grande opération promotionnelle.

 

Si vous ne connaissez pas encore l’Union Commerciale de Dammarie Village, c’est le moment de vous y intéresser ! Fleuriste, opticien, boulanger, charcutier, restaurateurs,ou encore coiffeur s’associent pour vous proposer des offres promotionnelles.Objectif ? Relancer l’activité économique du centre-ville ! Jusqu’au 14 janvier, toutes les boutiques adhérentes à l’association(identifiables grâce à une vignette apposée sur les vitrines) vous remettront une carte de fidélité valable durant ces deux mois. Après quatre passages dans les différents magasins du centre-ville et un achat minimum de 20 euros,vous bénéficierez d’une remise de 15 % (limitée à 20 €) dans l’un des commerces où vous aurez déjà acheté un article.

LES COMMERÇANTS ET LA POLICE MUNICIPALE S’UNISSENT

Basé sur le principe du « commerçant citoyen », un nouveau dispositif de sécurité appelé « Vigilance entreprises » va être mis en place. Dorénavant, lorsqu’un professionnel victime d’une infraction (vol à l’étalage, intrusion, agression, escroquerie…) contactera la police municipale pour lui communiquer le maximum d’informations (horaire des faits, direction de la fuite, description vestimentaire et physique…), cette dernière alertera les entreprises participant au dispositif avec un SMS détaillant les faits constatés. L’Union Commerciale de Dammarie Village fournit à chaque adhérent de l’opération « Vigilance entreprises » un autocollant à placer sur la vitrine pour communiquer son appartenance à cette initiative, rassurer ses clients et dissuader les délinquants.

Découvrez Intime Nougaro, Histoire de Chansons

LE 10 NOVEMBRE À L’ESPACE NINO FERRER, Michel Moindron et Pascal Rouy nous feront plonger dans la vie intime du célèbre auteur compositeur et interprète Claude Nougaro. Les artistes ont accepté de laisser de côté quelques instants leurs instruments pour nous faire partager leur histoire.

 

Michel et Pascal se connaissent de longue date. Ils se sont rencontrés dans les années 80 alors qu’ils jouaient du jazz dans des cafés et des festivals comme le Django Reinhardt à Samois-sur-Seine. En 1992, ils se sont associés pour un spectacle intitulé Ciné Jazz.Dix ans durant, ils jouent des génériques de film des années 30, 40,50… et rencontrent un vrai succès !La musique a toujours été une évidence pour Michel qui a débuté sa carrière de saxophoniste dans les années 1980. Passionné de la mélodie,la transmission est essentielle pour lui. Il a obtenu tous les diplômes jusqu’au CAPES afin d’enseigner sa matière jusqu’en 2004. Il a par la suite rejoint le coeur symphonique de Paris où il sera Baryton jusqu’en 2012. Depuis il enchaîne les tournées partout en France pour le plaisir. Pascal, lui, continue de donner des cours de guitare à Samois-sur-Seine. Depuis quelques temps il se consacre au trio « ACCORDS ET ÂME » qu’il a réalisé avec ses deux filles, Ella et Laura, toutes les deux apprenties musiciennes au conservatoire. Autodidacte, il allie arpège et picking (techniques de guitariste) sur des airs de jazz et de classique.

Le début d’une histoire avec Nougaro

À la mort de l’artiste en 2004, le duo souhaite rendre hommage au compositeur. Les deux amis commencent à introduire des chansons de Claude Nougaro dans leur spectacle Ciné Jazz : « Les gens étaient emballéset en réclamaient toujours plus ! » Entre les répétitions, Michel se documente beaucoup sur la vie du compositeur :« J’ai alors compris que ses textes et ses chansons étaient en réalité le reflet de sa vie. Cette profondeur et cette sincérité m’ont tellement touché. »

Un accordage complexe mais réussi !

« Ça a été très dur d’adapter les chansons de l’auteur pour les jouer à deux,explique Pascal. La particularité des chansons de Nougaro est que chaque note de musique correspond à une syllabe de ses paroles et vice versa. »Les deux artistes ont découpé leur spectacle en quatre parties musicales pour y intercaler les explications deschansons et de la vie de leur mentor.Au programme, la vie intime de Nougaro,son expérience brésilienne puis son histoire avec le cinéma avant définir sur une touche d’amour à propos de sa vie de poète.

INFO +

Intime Nougaro, Histoirede Chansons, le 10 novembre à 20 h 30 à l’Espace Nino Ferrer.Tarifs : 5 à 10 €

Renseignements au 01 60 56 95 20

Grands écrivains, grandes conférences !

TOUT AU LONG DE LA SAISON, la programmation de l’Espace Nino Ferrer vous refait découvrir de grands auteurs comme Molière, Flaubert ou encore Zweig. À travers trois rendez-vous (les 18 novembre, 25 novembre et 31 mars), la conférencière Fanny Lefèvre vous donne les clés pour mieux décoder ces classiques.

Molière le précurseur, le créatif, qui a dépeint et dénoncé les travers de son époque. Flaubert,le grand styliste consacrant la plus grande partie de sa carrière littéraire à peaufiner ses quelques oeuvres et enfin Zweig, le populaire, toujours classé parmi les écrivains étrangers les plus lus en France, 71 ans après son suicide. Fanny Lefèvre vous propose de décortiquer les oeuvres des auteurs qui l’ont inspirée.

Quels sont les objectifs de ces conférences ?

Florence Lefèvre : Les objectifs de ces conférences sont de favoriser l’accès  à la culture, en complétant la programmation proposée par la Ville. Le but est d’intéresser le public à ces trois auteurs au-delà des oeuvres proposées.

Comment expliquez-vous une telle renommée pour Molière alors qu’il était à son époque très critiqué ?

Florence Lefèvre : Molière n’a jamais été vu comme un mauvais écrivain à son époque. Il n’aurait pas eu le soutien ni la protection du roi dans ce cas. Mais il était critiqué par l’Église car ses pièces étaient jugées trop provocatrices, elles bousculaient l’ordre établi et la suprématie de la religion. Aujourd’hui, notre jugement esthétique est libéré de cette influence. Il est donc logique que Molière trouve les faveurs du public. En outre, il évoque des thèmes très universels, et puis, pour beaucoup d’entre nous, les pièces de Molière ont un petit goût d’enfance ou d’école...

Que pensez-vous du style de Gustave Flaubert ? Plutôt romantique ou réaliste ?

Florence Lefèvre : Ni l’un ni l’autre,il rejetait farouchement ces étiquettes. C’est une erreur de vouloir cataloguer un auteur qui ne le souhaitait pas. Flaubert a toujours eu des penchants romantiques,mais il luttait contre eux et bien qu’il utilise les codes du réalisme, il ne voulait pas y être associé. Il rêvait de créer un livre qui se tienne par la seule force du style, on peut dire qu’il a réussitant son écriture est unique.

Comment expliquez-vous que Stefan Zweig est l’auteur étranger le plus lu en France ?

Florence Lefèvre : Là encore, on peut voir chez Zweig des thématiques très intemporelles, qui vont donc naturellement attirer les lecteurs. Néanmoins,je pense également que la période historique dans laquelle s’inscrit Zweig,la Seconde Guerre mondiale, et sur laquelle il écrit, fait partie de ce succès. En effet beaucoup de lecteurs aiment lire sur les grandes périodes historiques,notamment celles qui sont proches de nous. Ce que dit Zweig à propos de la montée des extrémismes, du totalitarisme et de la place de l’homme est particulièrement d’actualité pour nous tous aujourd’hui.

INFO +

Conférence Molière« Le Bourgeois Gentilhomme » le 18 novembre à 16 h à la médiahèque - Entrée libre - Réservations obligatoires au 01 64 87 49 20.

Les autres rendez-vous :Conférence Gustave Flaubert « Lettres à Louise Colet » le 25 novembre, puis Stefan Zweig « Lapeur », le 31 mars.


Image dans sa taille originale : 124.4 KB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

PDF document icon idées de sortie.pdf — PDF document, 668 kB (684 977 bytes)

PDF document icon 2017-FMC-telethon-PROGRAMME.pdf — PDF document, 2 097 kB (2 148 032 bytes)

Le marché de Noël en cœur de ville

Cette année, la ville a choisi d’installer le marché de Noël sur la place du Sergent Robert Mazet, le samedi 16 décembre prochain.

La 15e édition de cette traditionnelle journée festive sera placée sous le signe du changement ! La troupe du père Noël, auparavant installée sous la halle du marché, prendra, cette fois, possession de la place du Sergent Robert Mazet. Une trentaine d’artisans de tous horizons installeront leurs stands sur le parking, aux abords de l’Hôtel de Ville alors que le manège forain, quant à lui, prendra place sur le parvis. Autre nouveauté, ce marché de Noël se déroulera un samedi afin de convier tous les commerçants de la ville à cette grande fête. En effet, bon nombre d’entre eux sont engagés au quotidien pour la redynamisation du centre-ville via leur Union Commerciale de Dammarie Village. D’ailleurs, vous pourrez profiter ce jour-là de leur opération promotionnelle (remise de 15 % avec la carte de fidélité).

Un large panel de produits artisanaux

De 10 h à 18 h, vous trouverez sur place une alchimie de produits de tradition (huitre, vin, champagne, chocolat…), des nouveautés ( jus de pomme bio, huile d’olive grecque…) et comme à l’accoutumée, des artisans vous proposeront des idées cadeaux (accessoires de mode, peinture sur porcelaine, cosmétiques artisanat indonésien,). Pendant que les parents feront leurs emplettes, les enfants pourront caresser les animaux de la ferme pédagogique venus à leur rencontre, jouer à la pêche à la ligne et bien sûr rencontrer le père Noël…

LES MESURES DE SÉCURITÉ PENDANT LE MARCHÉ DE NOËL

Le stationnement sera interdit sur le parking de la place du Sergent Robert Mazet entre jeudi 14 décembre soir 0 h 00, et samedi 16 décembre soir 0 h 00. • La circulation sera fermée dans la rue du Moulin entre le rond point Tata et la Cordonnerie-Maroquinerie du Lys à partir de vendredi 15 décembre 8 h jusqu’à samedi 16 décembre 0 h 00.


Image dans sa taille originale : 3.8 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 6.3 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 102.0 KB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 4.0 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 2.7 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 492.1 KB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 7.2 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Un lieu temporaire pour la Maison de la petite enfance et le RAM

Les travaux menés pour la nouvelle Maison de la petite enfance, rue Barbusse, ont pris du retard par la faute du prestataire retenu pour la pose de menuiseries. En attendant l’ouverture, la Ville loue un bâtiment modulaire pour accueillir la crèche familiale et le Relais Assistantes Maternelles.

 

La rénovation du Centre Albert Schweitzer a conduit la municipalité à trouver un nouveau lieu pour accueillir la crèche familiale et le Relais Assistantes Maternelles. Après réflexion, la Ville a décidé de transformer l’un de ses bâtiments, rue Barbusse, pour proposer un lieu d’accueil de qualité à deux pas du centre-ville et du parc du château Soubiran.

Ouverture prévue en mars

Pour adapter ce bâtiment à son nouvel usage, l’accueil de jeunes enfants, il était indispensable de réaliser des travaux, notamment de sécurité. Le prestataire retenu suite au marché public lancé pour ses travaux, et notamment pour la pose de menuiseries, a accumulé de nombreuses erreurs et malfaçons. Malgré les recommandations de la commune, cette entreprise a continué à se montrer défaillante, de ce fait, la Municipalité a donc décidé de mettre un terme au marché et de lancer à son encontre une procédure. Une nouvelle entreprise a repris le chantier et annonce une fin des travaux pour le mois de mars.

Un nouveau lieu d’accueil temporaire

Consciente des désagréments occasionnés par ce retard, la Ville ne peut que déplorer la situation. C’est pour cette raison qu’un bâtiment modulaire a été loué en attendant l’ouverture de la maison de la petite enfance. Cette crèche préfabriquée, installée dans la cour derrière le château des Bouillants permet d’accueillir les enfants, les parents, les assistantes maternelles et autres professionnels de la petite enfance et d'assurer la reprise des activités dans un espace unique et réservé, en attendant de leur faire profiter d’un équipement de qualité, conforme à leurs besoins.

L’aménagement du temps scolaire en réflexion

DEPUIS LE DÉCRET du 27 juin dernier, les communes peuvent repasser, si elles le souhaitent, à la semaine de quatre jours. À Dammarie-lès-Lys, une concertation est menée pour un éventuel changement à la rentrée 2018.

 

Pour cette année scolaire 2017- 2018, les écoles dammariennes sont restées sur un rythme scolaire de quatre jours et demi. En effet, la Ville a souhaité mener une concertation, sans précipitation, entre l’ensemble des acteurs concernés (Ville, directeurs d’écoles, représentants de l’inspection académique, parents d’élèves…) afin d’analyser l’impact et les changements qu’induirait un éventuel retour à la semaine de quatre jours en septembre 2018. Dans cette optique, un questionnaire a été remis aux parents des écoliers pour connaître leur avis sur ce sujet. Fin janvier, le comité de pilotage, qui s’est réuni en novembre, se retrouvera à nouveau pour analyser le retour des questionnaires.

De nouvelles méthodes pour entretenir l’espace public

L’UTILISATION DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES étant désormais interdite pour les collectivités locales, la Ville investit dans des techniques alternatives plus respectueuses de l’environnement.

 

Plus écologique et plus contraignante… La pratique du zéro phyto demande un changement radical des méthodes. La Ville a pris les devants en cherchant des alternatives durables, avant même la promulgation de la loi de transition énergétique pour une croissance verte du 17 août 2015 et son application depuis le 1er janvier 2017.

C’est dans cette optique que la Municipalité a choisi de mener une gestion différenciée de ses espaces verts selon leurs caractéristiques et leurs usages. En d’autres termes, faire le bon entretien au bon endroit. Par exemple, dans les parcs et jardins, c’est laisser libre cours à la nature tout en maîtrisant son envahissement et à l’inverse, employer le désherbage mécanique et thermique sur la voirie.

Un investissement de 60 000 €

Les deux monobrosses sont destinées à l’entretien des surfaces dures (enrobés, trottoirs, caniveaux). Le brû- leur, quant à lui, est utilisé en finition pour les endroits difficiles d’accès ou en bordure de massif. Ces machines sont faciles d’utilisation, sans risque et permettront de mieux préserver la santé des agents auparavant utilisateurs des pesticides.

Un nouveau service dédié à la tonte

Tondre les 30 hectares d’espaces verts que compte la ville (parc de l’Abbaye du Lys, bords de Seine, parc de l’Hôtel de Ville, du château Soubiran, et du Château-Gaillard) demande du temps et du personnel. La Ville a donc créé un service consacré à cette tâche composé de quatre personnes.

En direct du Conseil municipal

Faisons le point sur les délibérations prises par la Ville lors du dernier Conseil municipal, le 23 novembre.

Convention entre Trois Moulins Habitat et la Ville pour la restructuration du territoire dans le quartier Jean de la Fontaine.

Ce projet de réaménagement urbain prend en compte la démolition des 39 pavillons existants, la construction de 64 logements en individuel et en collectif intermédiaire, la restructuration et la requalification de la totalité des espaces extérieurs et des réseaux. La société Trois Moulins Habitat assurera la maîtrise d’ouvrage des travaux, y compris ceux concernant les espaces publics. La Ville, quant à elle, s’engage à participer à l’opération à hauteur de 650 000 € TTC sur une enveloppe totale de 1 830 762 € TTC

Demande de fonds de concours auprès de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine pour la réhabilitation de salles multisports en 2018.

Dans le cadre de son Programme Pluriannuel d’Investissements (PPI), la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS), a décidé de créer un fonds de concours pour participer à la réhabilitation des salles multisports de l’agglomération. Elle subventionne des projets d’investissements relatifs à l’isolation thermique, le développement des énergies renouvelables, la mise aux normes d’équipements publics notamment. La Ville a choisi de présenter trois projets : la réhabilitation du gymnase Jean Zay, l’extension des gymnases Jacques Anquetil et François Cevert et la mise aux normes de plusieurs bâtiments publics. L’estimation des travaux pour ces trois projets est de 1 100 000 € TTC.

Mise en place de bornes enterrées ou semi-enterrées pour la collecte du verre et des journaux/magazines. L

a Ville compte 20 points d’apport volontaire constitués de bornes aériennes comprenant au minimum trois colonnes ( journaux/magazines, verres blancs, verres de couleur). En partenariat avec le SMITOM-LOMBRIC et la CAMVS, la Ville a décidé de s’inscrire dans une démarche de remplacement de certains conteneurs aériens par des bornes enterrées ou semi-enterrées. Ces dernières possèdent un plus grand volume de stockage permettant d’espacer les collectes effectuées par les camions et de ce fait de réduire la pollution et les nuisances sonores.

Les dinosaures envahissent l’Espace Pierre Bachelet !

LES 6 ET 7 JANVIER PROCHAINS, vous retournerez dans la Préhistoire en vous baladant parmi les 80 dinosaures, les mammouths et les hommes de Néandertal.

Quelques jours après le passage du Père Noël, cette exposition est le rendez-vous familial incontournable pour terminer la période des fêtes en apothéose. Ce véritable musée pédagogique itinérant, créé en Espagne, parcourt aujourd’hui l’Europe et le monde entier. Il revendique plus de 800 000 visiteurs en France, Allemagne, Belgique, Espagne, Amérique du Sud…

Dammarie-lès-Lys sera la 1re date en France en 2018 ! Puis nous irons à Lyon, Montpellier, Marseille. Après 65 millions d’années d’absence, des dinosaures grandeur nature referont surface ! Certains font plus de quatre mètres de hauteur, huit mètres de long et atteignent près de trois tonnes… De quoi avoir des frissons et se remémorer quelques scènes mythiques du film Jurassic Park réalisé par Steven Spielberg.

Rencontre avec l’homme de Néandertal

En vous baladant dans l’exposition, vous découvrirez une collection de fossiles, de squelettes et de crânes authentiques. Un squelette d’un tyrannosaure de 12 mètres de long sera exposé, prêté par le Musée d’histoire naturelle de Londres !

Vous vous accorderez également un flash-back sur les origines de l’Homme. Tout au long du parcours, des panneaux d’informations et des écrans vous raconteront notre naissance, notre évolution… D’ailleurs, vous apercevrez peut-être l’homme de Néandertal dans un village reconstitué ou en train de chasser le renne ! La visite libre, d’une durée de 1 h 30, est agrémentée de plusieurs animations avec notamment un espace de fouille archéologique. Les enfants apprendront à devenir de véritables petits paléontologues et pourront s’essayer au rodéo… Non pas sur un taureau mais sur un dinosaure particulièrement agité !

INFO +

Exposition « Dino expo XXL » les 6 et 7 janvier de 10 h à 20 h à l’Espace Pierre Bachelet. Tarifs : 7 € pour les enfants et 9 € pour les adultes. Renseignements au 06 66 28 18 04.

CÉRÉMONIE DES VOEUX

Exprimez-vous !

 

La cérémonie des vœux se déroulera cette année le vendredi 19 janvier à partir de 19h à l’Espace Pierre Bachelet.

Pour cette soirée d’échanges et d’informations entre les habitants et l’équipe municipale, il vous est proposé de poser une ou plusieurs questions en amont de la cérémonie, auxquelles il sera apporté une réponse au cours de cette manifestation. Pour prendre part à cette démarche participative, il vous suffit de poser votre question avant le 31 décembre, via la plateforme: www.dammarie-voeux.fr

Rendez-vous dès à présent sur le site, et suivez les indications. Il vous suffira de quelques clics pour que votre question soit enregistrée. Les questions seront regroupées par thème. En fonction du nombre de questions reçues et des thématiques, la Ville prendra contact avec vous.

En direct du conseilmunicipal

Faisons le point sur les délibérations prises par la Ville, le 21 décembre, lors du dernier conseil municipal.

Recensement de la population pour l’année 2018

Cette année, l’enquête de recensement se déroulera du 18 janvier au 24 février. Cette enquête est très importante pour la commune car elle déterminera le calcul de la population légale qui est mise à jour, chaque année à la fin du mois de décembre, et intervient par conséquent dans le calcul de la dotation globale de fonctionnement (DGF). Afin de mener à bien la campagne 2018, il est prévu de recruter 5 agents recenseurs pour couvrir 753 logements. Ces agents seront sous la responsabilité du coordonnateur communal. Pour être agent recenseur, la personne candidate doit répondre aux conditions générales de recrutement des agents publics.

Versement d’acomptes sur subventions au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) et aux associations pour l’année 2018

Afin de permettre au CCAS et à certaines associations locales de fonctionner normalement et d’assumer leurs charges des premiers mois de l’année 2018, la Ville peut accorder un acompte à ces structures. Le conseil municipal a décidé de verser :

CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE................300 000 € LYS

JUMELAGES............................................................................. 10 000 €

ENTRAIDE DES COMMUNAUX........................................... 7 500 €

COMITÉ DE PARRAINAGE DES ANCIENS ...................... 10 000 €

ASSOCIATION ACADÉMIE MUSICALE DE DLL ............. 20 000 €

FOOTBALL CLUB DE DAMMARIE-LES-LYS .................... 20 000 €

HARMONIE MUNICIPALE.......................................................... 10 000 €

Désignation d’un nouveau conseiller municipal

Madame Margot CIMIC, conseillère municipale, membre de la liste « Dammarie Citoyenne », a démissionné. Monsieur Arnaud Chabalier étant le suivant sur la liste « Dammarie Citoyenne », la remplace et devient conseiller municipal. Nous lui souhaitons la bienvenue.


Image dans sa taille originale : 3.5 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Crèche Jacqueline Bonjean : le chantier progresse bien

LES TRAVAUX DE LA CRÈCHE JACQUELINE BONJEAN, financés en grande partie par la Ville, avancent rapidement et doivent se terminer au mois de mai. L’ouverture de ce nouveau service pour la petite enfance est prévue en septembre.

Les 800 m2  utilisables de ce nouvel établissement comprendront des salles d’activités et de motricité, un office de réchauffage, un lieu d’accueil et des espaces réservés à la petite, grande et moyenne section de 100 m2  chacun. Un patio central verdoyant aérera le bâtiment alors que le grand jardin et les jeux extérieurs isoleront la crèche de la voirie et du futur centre commercial de l’Abbaye du Lys. L’établissement sera raccordé à la géothermie.

Les inscriptions sont ouvertes

Cette nouvelle crèche qui doit ouvrir en septembre, dispose d'une quarantaine de berceaux et pourra recevoir 85 enfants. Vous pouvez, d’ores et déjà, inscrire votre enfant en contactant le multi-accueil «  Les Daminous  » au 01 64 87 49 25 ou la Crèche familiale au 01 64 87 49 23. Un rendez-vous vous sera proposé pour constituer votre dossier. Il faudra présenter une photocopie de la carte d'identité des deux parents, un justificatif de domicile et votre numéro d'allocataire CAF.

VOUS SOUHAITEZ TRAVAILLER À LA CRÈCHE ?

Le recrutement du personnel de la nouvelle crèche se déroule tout au long du 1er trimestre 2018.

Deux solutions pour postuler :

• Envoyez votre candidature à la mairie, par courrier, au service Ressources Humaines (26 rue Charles de Gaulle BP 24, 77196 Dammarie-lès-Lys) ou par mail : l.lhopitault@mairie-dammarie-les-lys.fr La Ville se chargera de la transmettre à la société « Les Petits Chaperons Rouges », qui gérera la crèche dans le cadre de la délégation de service public (DSP).

• Envoyez directement votre candidature aux « Petits Chaperons Rouges » par courrier : LPCR – Service Recrutement opérationnel – À l’attention de Celia Facchinetti - 6 allée Jean Prouvé – 92110 CLICHY ou par mail : c.facchinetti@lpcr.fr

Apprendre grâce aux outils numériques

INSCRITE DANS UN PROCESSUS D’INFORMATISATION des écoles, la Ville a remis en début d’année des ordinateurs portables aux enseignants des établissements élémentaires. Cette initiative vient en complément des vidéo-projecteurs et des ordinateurs accessibles aux enfants.

Un apprentissage plus attrayant

Après les mathématiques, les enfants poursuivent avec Les aventures d’Arthur. Cette BD projetée sur le tableau blanc retrace le quotidien d’un jeune garçon dans son école. Il est évident que le numérique agrandit le panel d’activités que peuvent proposer les enseignants à leurs écoliers.

Des enfants plus attentifs

A l'heure où les enfants usent plus rapidement des tablettes et smartphones pour leurs loisirs, il est primordial que les enseignants puissent s’appuyer sur des outils aussi captivants et immersifs que les écrans interactifs pour aider leur apprentissage. « Ce nouvel outil pédagogique me permet de projeter le texte, les images, les vidéos ou les recherches Web depuis l’ordinateur portable. C’est plus lisible pour les enfants, ils sont plus attentifs… C’est vraiment une innovation dans la méthode d’enseignement », ajoute l’enseignante


Image dans sa taille originale : 5.7 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Le « vivre-ensemble » au cœur de la politique de la ville

DE NOMBREUSES INITIATIVES SOCIALES, citoyennes et culturelles sont menées au quotidien à Dammarie-lès-Lys. Un certain nombre d’entre elles s’inscrivent dans ce que l’on appelle la « Politique de la ville ». Retour sur une année riche en actions.

Depuis 2016, la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS) fixe avec l'Etat les engagements et les actions à entreprendre au sein des quartiers définis comme prioritaires. Chaque année, un appel à projets est lancé par l'Etat pour permettre aux associations, aux communes ou aux différents porteurs de projets de demander des subventions pour mettre en oeuvre des initiatives. En 2017, un budget de 1,2 millions d’euros a été alloué en faveur des cinq quartiers identifiés à Dammarie-lès-Lys, le Mée-sur-Seine et Melun. Pour chaque territoire, ces subventions sont réparties entre les communes, l'Education nationale, et les associations locales.

« Un moyen de responsabiliser les jeunes adultes »

La Ville, par le biais du service Jeunesse et du Centre Socio-Éducatif, met en place de nombreux projets de citoyenneté et de cohésion sociale. Par exemple, la bourse au permis B proposée aux jeunes implique un investissement de leur part dans la vie communale. « En contrepartie du versement de cette bourse, les bénéficiaires doivent effectuer 50 heures de bénévolat dans une association de la ville. C’est un moyen de responsabiliser ces jeunes adultes », dit Rachida Zineddine, employée au service Jeunesse.

« Donner envie aux habitants de s’intégrer dans la vie de la ville »

Au Centre Socio-Éducatif, renforcer le lien social et l’intégration dans le cadre de vie est un objectif de tous les jours. Dans les locaux du Centre Gérard Philipe ou ailleurs, cette ambition prend corps  dans de multiples activités. La Fête des voisins, l’atelier couture tous les mercredis aux Volubilis, la chorale les mardis soir au gymnase François Cevert, le théâtre pour enfant les jeudis soir à l’école Henri Wallon ou encore les ateliers sociolinguistiques en sont quelques exemples. Ce dernier dispositif guide 32 personnes d’origine étrangère vers l’autonomie sociale et les initie à la langue française les lundis et jeudis. Elles apprennent également les valeurs de la République.

Il y a quelques semaines, le CSE en compagnie du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), a conseillé les jeunes retraités dans leur seconde vie lors d’un « Tremplin seniors ».

Aider les enfants dans leur réussite scolaire

Le programme de « Réussite Educative » financé en partie par le CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires) et mis en place par la Ville est un dispositif éducatif de prévention, de soutien et d’accompagnement des jeunes dammariens de 2 à 16 ans. Son champ d’action fait partie intégrante de la « Politique de la Ville » en intervenant dans plusieurs domaines : la santé, la culture, le handicap, la prévention et la lutte contre l’illettrisme, la lutte contre la discrimination, l’absentéisme scolaire… Les Clubs coup de pouce clé, quant a eux, aident quatre fois par semaine des élèves qui ont  des fragilités en lecture et en écriture. Pour intégrer les parents non francophones au parcours de leurs enfants, la Reussite Educative s’entoure d’interprètes lors des rendez-vous et réunions. Cette action vise à faciliter les échanges, la communication et la compréhension entre les familles et les professionnels mais aussi à renforcer la place des parents en tant que premiers éducateurs de leur enfant. Enfin, en 2017, une nouvelle démarche a vu le jour : celle de l’art-thérapie. Chaque vendredi soir et samedi matin, les enfants en difficultés valorisent leurs capacités en créant. 

« Les associations Dammariennes sont force de proposition et nous essayons de les accompagner au mieux »

Bien sûr, pour qu’elle soit efficace et totalement intégrée à la vie quotidienne des habitants, cette politique repose sur la mobilisation des acteurs locaux. À Dammarie-lès-Lys, les associations sont nombreuses, vivantes et forces de proposition. Le service municipal de la Vie associative les accompagne et les aide à bien définir leurs projets. Parmi elles,  l’association LYSEA qui aide les plus démunis, ou encore ODE (Orientation Développement Emploi) et son chantier d’insertion « Vert chez moi ». L’association « Le Chêne et ses racines »  organise au centre Gérard Philipe de multiples rencontres de soutien et de conseils aux familles (séparation, soutien à la parentalité, groupe de parole pour les pères, mères ou enfants). Dans la même lignée, l’association « Ida y Vuelta » developpe un projet culturel et artistique autour de « l’enracinement » et de la mixité hommes/femmes.

L’art, facteur d’intégration

Cette créativité se retrouve aussi au cœur de l’association « Tranquille dans ma ville » où les enfants révèlent leur potentiel dans un atelier d’écriture de Slam chaque mercredi. Sans oublier la « compagnie Emoi » qui a mené, tout au long de l’année, un projet original de danse « créer c’est résister » en s’appuyant sur la voie philosophique de Gilles Deleuze. Objectifs pour les enfants : découvrir la danse dans toute sa diversité, regarder son environnement autrement et porter un regard nouveau sur soi-même et les autres. Avec la danse, les Dammariens se sont aussi retrouvés par le biais d’un autre art fédérateur : le cinéma. En effet, 150 habitants ont passé le casting pour le tournage des courts métrages « Dans mon hall » initié par  la CSF (Confédération syndicale des Familles).

Centre Albert Schweitzer : où en sont les travaux ?

LANCÉE AU MOIS DE MARS, la rénovation du Centre Albert Schweitzer avance bien. Près d’un an après le début du chantier, la nouvelle structure qui accueillera la Maison des associations et la nouvelle médiathèque devrait ouvrir ses portes en fin d’année.

La phase de déconstruction de l’ouvrage est désormais terminée. Démarré en mars dernier, le chantier s’est mis en place en quatre temps. En premier lieu, une période dite de préparation a été lancée, entre mars et avril, pour installer le chantier, le sécuriser et implanter les équipements en matière de voirie et réseaux divers (eau, gaz, électricité, assainissement, accès, clôtures, volumes terrassés…), y compris les installations et infrastructures collectives de chantier (cantonnements, moyens fixes de levage…).

S’ensuivit, une longue phase de démolition de l’ancienne structure avant d’attaquer la pose de la façade et de terminer par le second œuvre, un travail dit de « finition ». « La date de livraison est prévue pour la rentrée de septembre, c’est notre objectif », annonce Aurélien Ferry.

Trois pôles distincts

Le 9 novembre dernier, le maire Gilles Battail et des élus du conseil municipal ont visité l’avancée des travaux. « Ils en ont profité pour choisir la couleur des murs, du sol et de la future façade notamment. Cette façade en “rideau” de cinq mètres de hauteur, dont la structure est en béton, sera un mixte de verre et de bardage métallique », détaille l’architecte. Dans son nouveau design, le nouveau Centre Albert Schweitzer sera plus lumineux, plus ouvert sur le quartier et réduira de manière drastique sa consommation en énergie en utilisant le soleil comme source de lumière naturelle et de chaleur.

Deux nouvelles salles d’activités

En effet, l’une des grandes nouveautés du futur centre est de posséder trois pôles bien distincts disposant chacun d’une entrée particulière accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR) : la Maison des associations, la médiathèque et également le service de la PMI (Protection Maternelle Infantile). En plus des nombreuses salles qui seront mises à disposition des associations pour qu’elles puissent se développer, deux nouveaux espaces d’activités de 45 et 90 m2  permettront à la vie associative dammarienne de se retrouver, d’échanger et ainsi de favoriser l’émergence de projets inter-associatifs.

Un nouveau dispositif pour la collecte des encombrants

DEPUIS LE 1ER JANVIER, les encombrants ne sont plus collectés sur le trottoir mais directement à votre domicile suite à une prise de rendez-vous par téléphone.

Ce nouveau dispositif mis en place par le SMITOM-LOMBRIC depuis le début de l’année vise à réduire l’encombrement des trottoirs. Dorénavant, une prise de rendez-vous par téléphone est obligatoire pour que des agents du SMITOM-LOMBRIC se rendent directement chez vous et récupèrent vos encombrants. Cependant, nous avons constaté que certains habitants ne respectent pas ces nouvelles consignes et déposent encore leurs encombrants sur les trottoirs, ce qui les expose à une contravention.

COMMENT UTILISER LE SERVICE ALLO ENCOMBRANTS ?

1 Renvoyez complété et signé un exemplaire du contrat d’utilisation du service au SMITOM-LOMBRIC qui vous a été déposé en boîte aux lettres.

2 Appelez le numéro vert Allo Encombrants pour prendre rendez-vous : 0 800 501 088 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h).

3 En fonction des plannings prédéfinis par commune, le SMITOM-LOMBRIC propose sous 15 jours, une plage horaire (de 3 heures) pour le passage à domicile.

4 La collecte des encombrants se fait sur propriété privée. L’habitant doit être présent ou se faire représenter par une personne majeure au rendez-vous pour remettre ses encombrants au collecteur.

Plus d’informations sur le site Internet www.lombric.com

LES DÉCHETS ACCEPTÉS PAR ALLO ENCOMBRANTS

Vous pouvez déposer… • Les meubles usagés • Les déchets issus de travaux, hors gravats : portes, fenêtres... • Les déchets divers : landaus, jouets de grande taille... • Les grands cartons pliés et vidés de tout contenu (les cartons non pliés et remplis d’objets, de films plastiques ou de polystyrène ne seront pas collectés). Volume maximum total : 1 m


La reprise 1 pour 1 en magasin

Pour garantir le bon recyclage de vos appareils électriques et électroniques, vous pouvez les déposer dans l’un des 12 000 points de collecte garantis Éco-systèmes : magasins, déchèteries ou réseaux solidaires. Ils sont ensuite transportés vers des centres de traitement spécialisés, tous situés en France. De plus, si vous achetez un nouvel appareil, les magasins ont l’obligation légale de reprendre gratuitement votre ancien appareil lors de l’achat d’un appareil neuf équivalent. C’est la reprise « 1 pour 1 » : un appareil recyclé pour un appareil acheté.

Une aide à la jeunesse dammarienne

LE POINT INFORMATION JEUNESSE (PIJ) de l’Espace jeunes est un lieu d’accueil et d’information au plus près des Dammariens. Anonyme, gratuit et ouvert à tous, il s’adresse plus particulièrement aux jeunes âgés de 10 à 25 ans.

L ’Espace jeunes de Dammarie-lès-lys est composé de trois pôles : un lieu d’échange et de loisirs, un Espace cyber dédié à l’environnement numérique et donc, un Point Information Jeunesse.

Ce lieu d’accueil développe des services ciblés pour les jeunes actifs : recherche d’emploi, rédaction de CV et de lettres de motivation, recherche d’un logement, accès Internet, aide financière, conseil et soutien aux initiatives…

L’éveil à la citoyenneté

Parmi ces missions, la bourse au permis B et au BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) représentent des coups de pouce pour tous ceux qui veulent rentrer dans la vie active. En effet, les jeunes qui effectuent une mission bénévole dans une association caritative voient leur engagement récompensé par une aide de 500€ pour financer leur permis B. Pour le BAFA, une aide de 400€ leur est reversée après qu’ils aient participé à un stage d’éducateur d’une semaine, en colonie de vacances. « Les jeunes de plus de 18 ans doivent constituer un dossier en mettant en avant leur projet professionnel. Ils ont un entretien oral devant une commission composée de l’ensemble des partenaires sociaux du PIJ puis devant quelques élus municipaux. Ils doivent prouver leur motivation ! », précise la responsable du Point Information Jeunesse.

En matière d’insertion sociale et professionnelle, le Point d'Information Jeunesse accueille aussi, deux vendredis par mois, une équipe de la « Mission Locale » de Dammarie-lès-Lys qui cherche à remettre des jeunes déscolarisés sur les rails de l’emploi. Dans la même lignée, des éducateurs de prévention de l’APAM (Association de Prévention de l’Agglomération Melunaise) se retrouvent tous les mecredis après-midi, dans ces même locaux, pour rencontrer les jeunes en difficulté.

Des actions d’information et de sensibilisation

Tout au long de l’année, de nombreuses initiatives de sensibilisation sont programmées avec par exemple, la visite du CIRFA (Centre d’information et de recrutement des forces armées), le 7 février prochain. L’action du Point Information Jeunesse se traduit, aussi, au-delà des murs de l’Espace jeunes. Les 15 et 22 mars prochains le collège Georges Politzer accueillera deux conférences sur l’addiction aux écrans et les risques des réseaux sociaux. En avril, ce sera au tour d’une nutritionniste du Centre hospitalier de Melun de se déplacer au Point Information Jeunesse, et d’aborder avec les jeunes, les bienfaits d’une alimentation équilibrée.

Point Information Jeunesse à l’Espace jeunes

299 rue Jules Ferry

Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le mercredi matin de 10h à 12h30.

L’Espace Pierre Bachelet va rouler des mécaniques

POUR LA PREMIÈRE FOIS, Dammarie-lès-Lys aura son Salon auto-moto ! Les 24 et 25 mars prochains, près de 200 voitures et motos de sport, de collection et de compétition exposeront leurs lignes de rêve.

« Ce premier Salon auto-moto est une occasion unique de faire cohabiter voitures et motos de collection ou de dernier cri, et de réunir en un lieu passionnés de véhicules, amateurs éclairés, ou simples curieux, petits comme grands ! L’Espace Pierre Bachelet et sa nouvelle salle L’Annexe sont des lieux idéaux pour un événement de cette envergure », se réjouit le maire Gilles Battail. Les exposants regrouperont leurs joyaux montés sur roues sur plus de 7 000 m2  d’exposition en intérieur et extérieur. Les amateurs des belles courbes pourront admirer plusieurs modèles des marques les plus prestigieuses comme Ferrari, Yamaha, Honda, Ducati, Lamborghini, Maserati, mais aussi de vieux trésors aux charmes d’antan : Morgan, Facel Vega HK, TR4, 4CV, Dauphine, Type H….

Les nouveautés des concessionnaires

« Il y en aura pour tous les goûts et toutes les générations grâce à la participation de clubs de collectionneurs et de particuliers passionnés qui constituent l’ossature du salon. Ce sera aussi une belle rétrospective de modèles anciens de toutes marques, qui permettra aux visiteurs de replonger dans l’histoire de l’automobile », annonce Dominique Kundig-Bordes, adjointe au maire déléguée aux fêtes et cérémonies notamment. En vous promenant dans les allées de l’EPB, vous découvrirez aussi les nouvelles tendances de plusieurs concessionnaires et notamment le retour de la fameuse Alpine.

De nombreuses animations

Tout au long du weekend, de nombreuses animations vous feront vivre pleinement l’expérience automobile. À l’extérieur, les enfants pourront s’initier au quad et à la mini-moto sur un circuit gonflable de 200 m2  sur le parking de l’Espace Pierre Bachelet. À l’intérieur, les plus grands s’installeront dans un simulateur de vitesse plus vrai que nature ou iront dénicher la bonne affaire parmi les stands de produits d’entretien et de rénovation des véhicules. Enfin, la Fédération Française de Motocyclisme animera un stand d’éducation et de sensibilisation à la sécurité routière.

Salon auto-moto, sport et collection à l’Espace Pierre Bachelet

Samedi 24 mars, de 10h à 19h et dimanche 25 mars de 10h à 18h.

Ouvert à tous et gratuit.

Renseignements par mail : roulerdesmecaniques@gmail.com ou par téléphone au 06 03 00 24 38

Réunion publique

Le maire Gilles Battail et son équipe municipale vous convient à une réunion de présentation du projet de restructuration du centre-ville, le mercredi 7 mars à 19h30, à l'Espace Nino Ferrer.

Cette rencontre vous donnera l’occasion de vous informer et de questionner les élus et les urbanistes.


Image dans sa taille originale : 691.1 KB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 797.5 KB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Le projet d’aménagement du pôle-gare

DEPUIS LA FIN JANVIER, le plan de modernisation de la gare melunaise est soumis à une phase de concertation sous l’impulsion du syndicat des transports « Île-de-France Mobilités ». D’ici 2030, le pôle-gare devrait accueillir plus de 30 % de voyageurs supplémentaires.

 

Aujourd’hui, la gare de Melun fait partie des grands pôles de correspondances départementales mais aussi régionales. Desservis par le RER D, le Transilien R et 28 lignes de bus, la gare et ses abords doivent être modernisés pour mieux répondre aux besoins des 43 000 voyageurs qui y circulent chaque jour. Le projet prévoit des aménagements concernant entre autres les parvis nord et sud, entièrement dédiés aux modes de déplacements doux, une offre de stationnement vélo, des zones de taxi et de dépose-minute implantées au niveau des deux parvis, 350 nouvelles places de parking aux abords de la gare sans oublier des cheminements pour les piétons (dont les PMR) et les cyclistes et notamment une nouvelle liaison douce qui reliera la gare au futur quartier du Clos Saint-Louis. D’ici 2030, la fréquentation de la gare de Melun devrait augmenter de 30 % et,dans cette optique, trois scénarios de franchissement des voies ferrée sont été imaginés. Ils ambitionnent de réorganiser et d’agrandir les espaces pour améliorer la sécurité des déplacements des voyageurs vers la gare et à l’intérieur de cette dernière et de faciliter les correspondances au sein du pôle, tout en préparant l’arrivée du « T Zen 2 », la nouvelle ligne de bus qui reliera Lieusaint à la gare melunaise.

Trois possibilités étudiées

Le scénario A propose une passerelle protégée de six mètres de large en libre accès, avec ascenseurs, escalators et un dénivelé cumulé de 16 mètres pour un coût prévisionnel estimé entre 40 et 45 millions d’euros. Ce scénario permettrait d’avoir une bonne desserte du « quartier centre gare » mais l’accès aux trains se situerait en bout de quai et le dénivelé serait une grande difficulté.

Le scénario B prévoit un franchissement des voies ferrées par un souterrain de plain-pied de sept mètres de large, à l’ouest de la gare ferroviaire, en libre accès au centre des quais. Les travaux sous les voies ferrées restent malgré tout complexes. Le coût est estimé à environ 50 à 55 millions d’euros. « La création d’un passage souterrain d’une grande largeur

permettrait d’ouvrir la gare sur le parvis sud, facilitant l’accès au train des usagers provenant du sud-ouest de la gare, et garantissant ainsi une meilleure communication et fluidité entre le nord et le sud de la gare. En ce qui concerne la gare routière sud, je pense qu’il faut prévoir l’agrandissement et le réaménagement du parvis afin de créer un véritable pôle d’accès à la gare pour toutes les personnes venant des communes situées au sud », explique le maire Gilles Battail.

Enfin, le scénario C mêle la passerelle pour les flux urbains et un souterrain de cinq mètres de large pour accéder aux quais. Le coût : 45 à 55 millions d’euros.

La Ville inaugure son nouveau chauffage urbain

SAMEDI 24 MARS, le maire Gilles Battail, les élus du conseil municipal et ENGIE Réseaux, partenaire de la Ville, inaugureront la centrale géothermique de Dammarie-lès-Lys. Depuis la fin d’année, le réseau de chaleur dammarien est alimenté à plus de 80% par de l’énergie renouvelable et locale.

 

On vous attend nombreuses et nombreux !

 

10h : inauguration de la centrale géothermique, rue de la Résistance.

10h30 - 16h : départ du jeu de piste toutes les 15 minutes, depuis

la centrale jusqu’à un lieu gardé secret !

Un goûter sera offert à l’arrivée pour tous les explorateurs !

 

Inscription pour le jeu de piste par téléphone au 01 64 87 45 25

ou par mail : e.bertee@mairie-dammarie-les-lys.fr

Il y a un peu plus d’un an, le chantier de la géothermie démarrait et la Ville se lançait dans un projet durable et ambitieux : chauffer son territoire avec l’énergie propre stockée sous nos pieds ! En effet, la grande particularité du bassin parisien est d’avoir de formidables ressources géologiques avec ses cinq grands aquifères dont le « Dogger», un gisement d’eau chaude (50 à 95°C) à 1,6 km de profondeur et qui s’étend sur plus de 15 000 km2. Depuis le 1er novembre 2017, cette ambition écologique est devenue une réalité ! La centrale produit, à l’heure actuelle,plus de 14 000 MWh (mégawatt-heure)et fournit en chaleur près de 3 500 logements. Auparavant alimenté en gaz, le réseau de chaleur dammarien fonctionne, aujourd’hui, à 85 % par la géothermie et ne sera plus soumis à la fluctuation des marchés comme c’était le cas avec les énergies fossiles.

Un jeu de piste en lien avec la géothermie

Tout au long de ce projet, une communication régulière a été mise en place, ainsi que des visites du chantier afin d’informer les Dammariens des enjeux et de la mise en oeuvre du projet. C'est dans cette continuité que la Ville souhaite proposer aux habitants une journée ludique en guise d'inauguration. En effet, après le discours du maire et des principaux acteurs à 10h à la centrale géothermique, rue de la Résistance, vous partirez en exploration sur un parcours ludique de deux kilomètres agrémenté d’indices et d’énigmes sur la géothermie et le développement durable. Cette activité familiale, d’une durée d’environ 1h30, sera un bon moyen de sensibiliser les enfants au développement durable tout en s’amusant !

De nombreuses surprises vous attendent, mais pour cela, inscrivez-vous !

Les abords du Centre Albert Schweitzer réaménagés

ALORS QUE LES TRAVAUX SE POURSUIVENT SUR LE CENTRE, la restructuration des espaces publics qui l’entourent va démarrer ce mois-ci. Un nouveau parking près du mail Pouvreau et un jardin public vont être aménagés.

Sur cet espace d’environ 3 000 m2, à l’intersection des mails Marcelet Maryvonne Pouvreau et Jean Moulin, trois objectifs ont été fixés : créer une nouvelle offre de stationnement,aménager un jardin public et concevoir une allée piétonne pour relier le mail Jean Moulin au Centre Albert Schweitzer.

Peu pratique à l’heure actuelle en raison du terrain bosselé, le nouveau parking sera en enrobé noir et disposera d’un éclairage public.

Un jardin pour la Maison des associations

Outre ce jardin public, le Centre Albert Schweitzer qui accueillera notamment en septembre la Maison des associations,la médiathèque et la Protection Maternelle Infantile (PMI) beneficiera lui aussi d’un jardin privatif de 800 m2, où est prévu un verger. Cet espace permettra aux associations et au Centre Socio-Educatif (CSE) d’organiser des activités extérieures.

De plus, une terrasse sera aussi réalisée près de la salle de restauration du CSE. Une bonne nouvelle pour les membres de la Maison des associations qui auront un espace de détente en extérieur et la possibilité de déjeuner au grand air !

Relier le mail Jean Moulin et le Centre Albert Schweitzer par un jardin public

Enfin, le 3e aménagement programmé sur ce côté du Centre Albert Schweitzer est l’aménagement d’un jardin public entre le nouveau parking du Centre Albert Schweitzer et le parking privé de la résidence Savoie. Dans cet espace, une allée piétonne permettra aux habitants de rejoindre le Centre Albert Schweitzer et le hall des résidences depuis le mail Jean Moulin en traversant un jardin calme et ombragé.

Ces travaux estimés à 860 000 € TTC doivent prendre fin à l’été prochain avant l’ouverture du nouveau Centre Albert Schweitzer prévue, quant à elle, en septembre.

Retour à la semaine de 4 jours

DAMMARIE-LÈS-LYS VA REVENIR À LA SEMAINE DE QUATRE JOURS, dès la rentrée 2018, après une consultation des parents sur les rythmes scolaires.

 

Le Décret du 27 juin 2017, relatif aux dérogations à l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques, permet aux communes de déroger à la réforme pour revenir à huit demi-journées d’enseignement hebdomadaires réparties sur une semaine de quatre jours et donc sortir du dispositif actuel.

Pour cette année scolaire 2017/2018, les écoles dammariennes sont restées sur un rythme scolaire de quatre jours et demi. En effet, la Ville a souhaité mener une concertation, sans précipitation, entre l’ensemble des acteurs concernés (Ville, directeurs d’écoles, représentants de l’inspection académique, parents d’élèves…) afin d’analyser l’impact et les changements qu’induirait un éventuel retour à la semaine de quatre jours en septembre 2018.

Avis favorable émis par les parents

Un questionnaire a été remis aux parents des écoliers, aux enseignants et aux agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) pour connaitre leur avis sur ce sujet. Sur les 2 788 parents qui étaient appelés à s’exprimer, 1 441 ont donné leur avis sur le rythme scolaire pour les écoles de maternelles et primaires.

Autre sujet débattu pendant cette concertation : l’organisation de la journée. La Ville et l’inspectrice de l’Éducation nationale de la circonscription de Dammarie-lès-Lys ont finalement choisi de répartir les 24 heures d’école par semaine comme suit : 8h30-11h45 et 13h45-16h30.

Après la validation de l’académie, les parents d’élèves et les enseignants ainsi que les associations de la ville seront informés des nouveaux rythmes scolaires mis en place dès la rentrée prochaine. Il sera précisé également dans les prochaines semaines les nouveaux horaires de sortie de garderie du soir, des études surveillées et des modalités d’accueil des enfants au centre de loisirs Le Bois du Lys.

Un Centre d’Affaires de Quartier pour dynamiser l’emploi

La Ville a inauguré un tout nouveau Centre d'Affaires de Quartier (CAQ), piloté par la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS) avec le soutien financier de l’Union Européenne dans le cadre du programme d’Investissement Territorial Intégré (ITI). Objectif : encourager la création d’activité, soutenir les porteurs de projet et dynamiser le développement économique et l’emploi.

 

Le maire Gilles Battail accompagné des élus du Conseil Municipal et de la Communauté d'Agglomération Melun Val de Seine, a inauguré cette nouvelle structure dédiée à l'emploi.

Un accompagnement dans la gestion de l’entreprise

Cet espace de près de 300 m2 appelé « L’atelier » est composé d’un point d’accueil, d’une dizaine de bureaux « clefs en mains » avec une connexion à Internet, d’une salle de formation et d’une salle de réunion. Ils seront mis à la disposition de jeunes entreprises, à des tarifs avantageux afin qu’ils stabilisent leurs activités et se développent.

Ils bénéficieront également sur place de l’accompagnement de la société BTMI Conseils qui se chargera de gérer et d’animer le centre en offrant aux jeunes entrepreneurs une assistance au niveau administratif, comptable ou en communication (création d’un logo, de cartes de visites…). « Ce suivi « post-création» est un facteur clé pour sécuriser les parcours professionnels, développer des activités pérennes et s’insérer durablement dans un tissu économique », indique Baytir Thiaw, président de BTMI Conseils.

70 nouvelles entreprises en 2020

L'objectif est d’accompagner 120 porteurs de projet entrepreneurial tout au long des deux prochaines années et de générer environ 70 créations d’entreprises sur l’agglomération.

Pour intégrer le Centre d’Affaires de Quartier, il faut être demandeur d’emploi avec un projet de création et être résident d’une des 20 communes du territoire de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine et principalement des quartiers prioritaires.

Vous avez un projet de création d’entreprise ?

Vous venez de créer votre entreprise et vous voulez être aidé ? Vous pouvez postuler pour intégrer le Centre d’Affaires de Quartier en contactant Baytir Thiaw au 06 82 84 74 92.

Actions autour de la parentalité du 10 mars au 24 mai !

Dans le cadre de la «Grande semaine de la petite enfance», la ville de Dammarie-lès-Lys sous l’implusion du Comité petite enfance, créé il y a quelques années par la Ville et constitué d’élus, de professionnels de la petite enfance, de directeurs d’écoles maternelles, de l’Education nationale, organise dans les différentes structures de la ville qui accueillent les enfants de 3 mois à 5 ans, un mois de la parentalité.

Un week-end entre Terroir et Fleurs

Ce weekend 80 exposants vous accueilleront dans le parc du château Soubiran. Vous pourrez découvrir des produits autour des plantes et des fleurs, du jardinage, de la décoration et de l’aménagement, des produits du terroir et de l’artisanat d’art.

Découvrez ici tout le programme prévu ce weekend pour la Fête Terroir et Fleurs !

Pour la 5e édition de ce rendez-vous devenu incontournable, les fleurs reviennent sur le devant de la scène  !

Autre nouveauté cette année, Terroir et Fleurs se déroulera sur deux jours : le samedi de 15h à 22h et le dimanche de 10h à 18h. « Avec ces nouveaux horaires, nous pouvons organiser un marché nocturne et un bal champêtre pour clôturer la journée de samedi », ajoute Joëlle Noto, adjointe au maire déléguée à la gestion des espaces publics et à l’environnement.

Terroir et découvertes

Dans les allées du parc du château Soubiran, les exposants vous présenteront leurs spécialités. Certains habitués seront une nouvelle fois présents au rendez-vous avec, par exemple, les « Confitures de Claudine », « Artigues » et ses bijoux pour hommes, « Paradis Kreol » et ses bons petits plats antillais, les décorations du ferronnier d’art « Ago 77 » ou encore le café colombien de la « Brûlerie du Lys ». À côté des plus anciens, des « petits nouveaux » présenteront pour la première fois leurs produits aux Dammariens : « Dureca » un maraîcher bio, « l’Atelier de Christine », une styliste cé- ramiste ou encore « Kokedama d’isa », une fleuriste spécialisée dans la création de plantes d’inspiration japonaise. Enfin, comme le veut la coutume, nos quatre villes jumelles, Eppelheim en Allemagne, Arcos de Valdevez au Portugal, Tata en Hongrie et Montebelluna en Italie nous feront, elles aussi, découvrir leur culture et leur gastronomie.

Des animations pour tous

Tout au long du week-end, plusieurs activités bien connues des Dammariens seront programmées avec notamment le traditionnel concours du panier garni ou encore la bourse aux plantes (échange de graines et de plantes en pot). « Terroir et Fleurs », c’est aussi l’occasion de retrouver son âme d’enfant grâce à des animations pour toute la famille : atelier laine, présence d’un sculpteur sur bois, initiation à la tonte des moutons et au ferrage des chevaux et découverte du monde de la ferme avec Julien Dufresne, animateur à la Ferme pédagogique.

Terroir et Fleurs, dans le parc du château Soubiran. Samedi 5 mai de 15h à 22h et dimanche 6 mai de 10h à 18h. Entrée libre.

L’Abbaye du Lys brillera de mille feux

LE 13 AVRIL PROCHAIN, le monument dammarien sera habillé de 1 000 bougies par l’artiste catalan « Muma ». Cette œuvre éphémère sera le prélude de la commémoration du Centenaire de la Grande Guerre, organisée par le Département à Melun en septembre prochain

Le centenaire de la Première Guerre mondiale, « La Grande Guerre », sera commémoré à L’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale de Melun, le 8 septembre, par une alchimie de musique et de lumière.

En effet, 40 000 bougies mettront en lumière les 650 musiciens et choristes seine-et-marnais qui interpréteront la Grande Symphonie Funèbre et Triomphale d’Hector Berlioz . Une équipe de 300 volontaires disposera et allumera ces bougies sous la coordination de l’artiste Muma Soler dit « Muma ».

C’est un projet où tous les Seine-et-Marnais ont une place. Que ce soit par la musique ou par l’allumage éphémère de ces bougies, tout le monde pourra participer à ces manifestations commémoratives.

Une œuvre éphémère collective

Connu pour ses œuvres monumentales et éphémères, Muma est déjà intervenu en Seine-et-Marne pour illuminer le parc du Château de Champs-sur-Marne lors de la Nuit des Musées en 2016 et le site de La Ferme du Buisson à Noisiel lors du « Pulp Festival » en avril 2017. « En plus de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale, je cherchais aussi des sites à illuminer à Dammarie-lès-Lys et au Mée-sur-Seine. Ici, l’Abbaye était une évidence ! Elle symbolise le patrimoine de la ville et ses ruines renforcent le côté mémoriel », explique Muma, lors de la réunion d’information organisée à l’Espace jeunes, début février. Pendant cette rencontre, plusieurs Dammariens ont exprimé leur souhait de participer à cette scénographie à l’Abbaye du Lys en apportant leurs propres idées : « Avec les bougies, pourquoi ne pas faire un lâcher de lanternes célestes ? », propose un jeune Dammarien. « Pour ma part, je suis volontaire pour lire un poème pendant ce moment », ajoute une adolescente. Les écoles dammariennes sont également impliquées dans le projet, comme l’école Henri Wallon ou encore l’école Paul Doumer, qui prôneront un message de paix et de partage. «Vous voyez, cette participation citoyenne est fondamentale pour un projet comme celui-ci. Cela prouve qu’ensemble, nous pouvons réaliser de grandes choses ! », s’exclame Muma.

Si vous souhaitez participer à la scénographie à l’Abbaye du Lys, le 13 avril et/ ou à la commémoration à L’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale de Melun, le 8 septembre, inscrivez vous sur : www.seine-et-marne.fr/Formulaires/ Les-lumieres-de-la-paix-Inscription-des-volontaires

L’éveil artistique et culturel des écoliers

TOUT AU LONG DE L’ANNÉE SCOLAIRE, la Ville offre aux élèves des classes élémentaires et maternelles six spectacles à l’Espace Nino Ferrer. Objectif : permettre aux 3 000 écoliers dammariens de découvrir les différentes formes artistiques.

Dans le centre-ville, il n’est pas rare de croiser des dizaines d’écoliers à la file indienne. Où peuvent-ils bien aller ?

En effet, en octobre dernier, les enfants avaient pu faire la connaissance d’Anatole. « Ce spectacle de marionnettes parlait de l’acceptation des différences et du handicap à travers ce personnage. Nous essayons de proposer des spectacles qui transmettent un message, une morale qui peuvent être ensuite abordés en classe », explique Élise Broquaire, la responsable de l’action culturelle de la Ville.

Après les aventures d’Anatole, les enfants ont assisté, cette matinée-là, à un spectacle de danse contemporaine intitulé Même pas peur de tomber, qui questionnait sur le rapport entre l’homme et l’animal. Avant la représentation, plusieurs classes ont reçu la visite de la chorégraphe de la compagnie Tam qui apprenait le langage du corps aux jeunes

Théâtre, danse contemporaine, marionnettes, musique africaine, spectacle d’ombres… sont autant de formes et de langages artistiques proposés aux enfants pour éveiller leur sensibilité et les aider à une meilleure compréhension du monde qui les entoure.

«  Notre volonté est de rendre la culture accessible dès le plus jeune âge. Je suis convaincu que l’ouverture d’esprit est un levier fondamental du bien-vivre ensemble », insiste Dominique Marc, adjoint au maire délégué à la culture.

Sensibiliser les enfants à l’art, c’est sensibiliser ces futurs adultes à une ouverture d’esprit, à la critique et à une curiosité culturelle. Cette action favorise la relation entre l’école et la famille tant recherchée. À l’occasion de ces sorties scolaires, les parents peuvent accompagner leur enfant, mais surtout, c’est une réelle opportunité pour l’enfant de s’exprimer le soir en famille sur ce qu’il a vu pendant la journée, et de lancer des discussions sur des sujets importants.

Devenir un spectateur

Pour ces petits écoliers, la sortie au théâtre c’est aussi partir à la découverte de nouveaux langages et de nouveaux codes en apprenant à devenir spectateur. Dans le hall d’accueil de l’Espace Nino Ferrer, l’équipe culturelle leur enseigne les règles de bonne conduite à respecter au théâtre : le placement dans la salle, l’attention, le silence pendant la représentation, les applaudissements pour saluer la prestation des acteurs… Cette initiative de la Municipalité permet aussi aux enfants de voir un spectacle vivant avec une interaction entre les comédiens et le public.

Les décisions du Conseil municipal

LE LYS’MAG fait le point sur les délibérations prises par la Ville lors du Conseil municipal du 5 avril dernier.

Rapport 2018 sur l’égalité femmes / hommes

Conformément à la loi du 4 août 2014, un rapport annuel doit être établi sur l’égalité entre les femmes et les hommes, dans les communes de plus de 20 000 habitants. Le but est de faire un bilan en matière d’égalité femmes / hommes et sur les politiques menées pour favoriser cette égalité. À Dammarie-lès-Lys, les femmes représentent près des deux tiers des agents de la commune. Au niveau des emplois permanents, il y a 233 femmes contre 155 hommes. La Ville recrute donc plus de femmes avec 57 % que d’hommes 43 %. La répartition des postes de direction est également à l’avantage des femmes. La Ville compte 22 femmes occupant des fonctions d’encadrement intermédiaire et supérieur, pour 15  hommes pour ces mêmes postes. Cependant, 90 % des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes. La Ville mène également des actions sur le territoire en faveur de l’égalité entre les sexes. Dans le sport, la municipalité soutient les clubs qui développent le sport féminin, tel que le Football Club de Dammarie-lès-Lys qui a vu le nombre de ses effectifs féminins augmenter. Par ailleurs, la mise en place de projets spécifiquement tournés vers les filles, a permis de rééquilibrer la mixité de l’Espace jeunes. Enfin, les établissements scolaires proposent également des actions éducatives, en lien avec la Ville, pour sensibiliser les élèves au respect mutuel entre les filles et les garçons.

Les subventions aux associations pour 2018

Pour définir la subvention, la Ville prend en compte différents critères comme le nombre d’adhérents dammariens dans l’association, la fréquence des activités proposées, la participation de l’association lors des manifestations communales, les tarifs d’adhésion, le budget prévisionnel… Au regard de ces critères, 75 associations ont obtenu une aide financière. Le budget global alloué est de 464 162 € répartis entre 39 associations sportives, 9 culturelles, 17 sociales, 2 à caractère patriotique, 2 à caractère environnemental et 5 associations diverses. De plus, conformément à la loi, la Ville signera une convention avec les associations dammariennes percevant une subvention égale ou supérieure à 23 000 € (FC Dammarie, Académie Musicale de Dammarie-lès-Lys).

Sollicitation d’une subvention de l’État au titre de la Dotation Politique de la Ville 2018

La Dotation Politique de la Ville introduite par la loi de finances de 2015, permet de financer des projets visant l’amélioration du cadre de vie et le développement des quartiers prioritaires et de leurs zones périphériques. Un travail mené avec les services municipaux a permis de faire émerger deux projets d’investissement et un projet de fonctionnement qui seront proposés cette année par la Ville afin de bénéficier des subventions de l’État. À titre d’exemple, figurent le projet d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments de l’école Maurice de Seynes (estimé à 400 000 €), l’informatisation de la nouvelle médiathèque du Centre Albert Schweitzer (41 000 €) ou encore la création du premier Estival du Lys (100 000 €).


Image dans sa taille originale : 98.1 KB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Déjections canines : la Ville va verbaliser

IL Y EN A ASSEZ DES MAÎTRES QUI NE RAMASSENT PAS LES CROTTES DE LEUR CHIEN ! Désormais, les propriétaires indélicats devront s’acquitter d’une amende de 68 €.

Un peu de civisme, quelques gestes simples à faire au quotidien et votre chien ne souillera plus l’espace public. Vous aimez votre chien ? C’est grâce à votre comportement qu’il sera accepté par tous dans la ville. Les chiens ont des besoins naturels et c’est à leur maître de veiller à ce que la chaussée ne devienne pas des toilettes publiques canines. Pour cela, une seule solution : ramasser les déjections !

Des distributeurs de sacs à déjections canines

Vous pouvez bien sûr emporter toujours avec vous un petit sachet plastique, un geste simple, une habitude facile à prendre. En cas d’oubli, sept distributeurs, présents dans la ville (parc de l’Hôtel de Ville, avenue Gabriel Péri, avenue du Colonel Fabien, rue des Bosses, avenue Henri Barbusse, rue Rousseau Vaudran, rue Hector Berlioz, allée des Cédres), mettent à disposition des sacs à déjections canines. Pour renforcer la prise de conscience, la Ville lance une campagne de sensibilisation grâce à des affiches sans équivoque, que vous découvrirez tout au long du mois dans les rues. Les ASVP (Agents de Surveillance de la Voie Publique) et la Police municipale viendront également à la rencontre des promeneurs de chien, pour rappeler les risques encourus à les laisser faire leurs besoins sur l’espace public, et distribueront des sacs à ces propriétaires.

DÉMARCHES POUR LES PROPRIÉTAIRES DES CHIENS DANGEREUX

Les propriétaires doivent suivre la réglementation en vigueur : Chiens de Catégories 1 et 2 (Chiens d’attaque type Pitbulls : Staffordshire terrier ou American Staffordshire, Mastiff, Rottweiler, Tosa et assimilables.)

- Ces chiens doivent impérativement être muselés et tenus en laisse par une personne majeure.

- Le maître doit disposer d’un permis de détention délivré en mairie.

- Il doit toujours disposer de la carte d’identification du chien sur lui. En cas de non-respect de ces règles, les détenteurs de chiens encourent une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 € et une peine de 6 mois de prison.

Les enfants découvrent leur nouvelle maison !

Situé dans un écrin de verdure aux portes du parc au château Soubiran, ce nouvel équipement regroupe désormais en un même lieu la crèche familiale qui accueille les petits Dammariens, ainsi que le Relais Assistantes Maternelles (RAM) qui est un service gratuit destiné aux familles, aux assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s du secteur privé et aux gardes d’enfants à domicile.

« Face au potentiel d’un tel équipement, situé à deux pas du centre-ville et du parc du château Soubiran, nous avons décidé que cet endroit serait la nouvelle maison de nos jeunes Dammariens » affirme le maire Gilles Battail lors de l’inauguration de cette nouvelle structure qui s’est tenue le 4 avril dernier, en présence du nouveau Président de la Caisse d’Allocations Familiales de Seine-et-Marne (CAF) François Chabert.

La réhabilitation de cette propriété municipale a pour objectif de mettre à la disposition des familles et du personnel communal, des locaux plus spacieux, plus lumineux et plus fonctionnels qu’auparavant. L’objectif visé est de permettre aux assistantes maternelles de disposer d’espaces ouverts afin d’avoir toujours à l’oeil les enfants.

Différentes salles d’activités

Implantée au 352 de l’avenue Henri Barbusse, ce nouvelle équipement offre des conditions d’accueil idéale. En effet, il peut recevoir une quarantaine d’enfants par jour, et propose des espaces d’activités multiples :

• trois salles d’activités et une salle de motricité pour la Crèche Familiale ;

• un grand espace d’environ 60 mètre carré dédié aux Relais Assistantes

Maternelle (RAM) ;

• une ludothèque ;

• un local poussette ;

• une aire de jeux extérieure ;

• quatre bureaux pour les employés du service Petite Enfance et un étage dédié aux éducateurs de jeunes enfants (EJE).


Les assistantes maternelles employées par la Ville assurent l’accueil à leur domicile pendant les horaires de travail des parents. Elles se rendent régulièrement, avec les enfants accueillis, à la Crèche Familiale pour participer à des activités d’éveil diversifiées au sein de la nouvelle Maison de la petite enfance

La municipalité continue ainsi à « s’engager en matière d’offres de service à la petite enfance mais elle diversifie les approches pour bénéficier d’expériences, de compétences et de pratiques multiples, profitables aux usagers comme à la Ville », souligne Khadija Zineddaine, adjointe au maire déléguée à la petite enfance

Le projet a eu un coût global de 835 000 € H.T. Il a été financés en partie par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) à hauteur de

100 000 € et par le Département, 250 000 €

 

Maison de la petite enfance

352 avenue Henri Barbusse.

Activités pour les enfants du lundi au vendredi de 9h à 11h.

Renseignements auprès du service Petite Enfance au 01 64 87 49 23

 


Image dans sa taille originale : 5.2 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 6.8 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 6.5 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 6.3 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 5.3 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 5.3 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 10.6 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Une offre médicale maintenue sur le site de l’Ermitage

La clinique de l’Ermitage a rejoint le Santépole de Melun. Ce départ génère de fait une diminution de l’offre de santé de proximité sur notre commune. Pour tenter de l’enrayer et attirer de nouveaux professionnels, la Ville a décidé de s’engager dans la construction d’un Pôle de santé, en attendant de racheter l’ancienne clinique, pour amorcer la création de cette future structure.

LES PRATICIENS ACTUELS SUR LE NOUVEAU PÔLE SANTÉ DE L’ERMITAGE

Consultations -Prises de rendez-vous

 

- Docteur Cottias

06 41 04 27 60 ou Doctolib

Chirurgie orthopédie - Traumatologie

 

- Docteur Sauvadet

01 55 25 40 71 ou Doctolib

Phlébologie - Doppler

 

- Docteur Vasseur

Doctolib

Neurologie

 

- Docteur Saada

01 60 90 82 17

Chirurgie vasculaire

 

- Docteur Coubret

06 09 16 99 93 ou Doctolib

Chirurgie vasculaire

 

Kinésithérapeutes - 06 11 89 85 27

- Sylvain Mercier

- Pierre-Émile Gruel

 

Ostéopathe - DO - 06 69 43 21 14

- Philippe El Koubb


Les pôles de santé, une nouvelle tendance

« Certain nombre de praticiens de la clinique souhaitaient resteràDammarie, que d’autres étaient prêts à se regrouper et que quelques professionnels exerçant sur des villes voisines étaient également intéressés par une activité sur notre commune. Les points de vue exprimés ont conforté notre décision de nous saisir de ce sujet pour sauvegarder une offre médicale de proximité », explique le maire Gilles Battail.

En poursuivant les rencontres et les discussions avec plusieurs acteurs du secteur de la santé, il est ressorti qu’aujourd’hui les professionnels préfèrent se regrouper dans un bâtiment moderne, accessible et non plus dans des cabinets individuels.


La Ville, propriétaire du site de l’Ermitage

Plusieurs possibilités ont été étudiées pour conjuguer les projets des promoteurs et la volonté de la ville de créer un pôle de santé sur ce site (implantation de modulaire, utilisation partielle du bâtiment de la clinique...)

Après de multiples discussions, il est apparu que rien ne pourrait se faire sans que la Ville ne se porte acquéreur de l’ensemble du site.

Aujourd’hui le projet va se dérouler en 2  phases  : la première phase est actuellement en cours avec la réorganisation physique et la mise en place d’un nouveau fonctionnement de l’ancienne clinique pour répondre à l’urgence du maintien de professionnels, exerçant auparavant dans ce bâtiment et qui ont décidé de rester à Dammarie. Dans un second temps, un Pôle santé verra le jour pour maintenir et développer une offre de soin sur notre commune.

Dorénavant, un contrôle d’accès a été installé à l’entrée du bâtiment afin que chaque praticien puisse ouvrir directement la porte d’entrée à ses patients.

En ce qui concerne le parking, il sera placé en zone bleue afin d’éviter un stationnement prolongé qui nuirait au bon fonctionnement de cet équipement, en empêchant les professionnels de santé et leurs patients de se garer. Les places disponibles pourront être occupées gratuitement pendant 2 heures sous condition d’apposer un disque européen de stationnement sur le pare-brise intérieur qui indique l’heure d’arrivée.

La seconde phase correspond à la construction d’un bâtiment neuf, sur laquelle la ville travaille, bâtiment qui ne peut, en tout état de cause être livré avant 2  à 3 ans. Grâce à cette implication de la Ville, aujourd’hui, plusieurs professionnels poursuivent leur consultation sur ce site baptisé Pôle Santé.


Image dans sa taille originale : 1.7 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 4.7 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 3.9 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 1.9 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Un parc de loisirs en plein cœur de ville

DURANT TOUT L’ÉTÉ, le parc de l’Abbaye du Lys se transformera en parc de loisirs et d’animations. Au programme : châteaux gonflables, toboggans, karting à pédales, activités sportives mais aussi appareils de fitness en extérieur, séances de cinéma en plein air et matchs de la Coupe du monde de football à regarder sur écran géant !

Cet événement baptisé “Estival du Lys“ marque la volonté de la Ville d’offrir des moments de détente pour tous ceux qui restent à Dammarie-lès-Lys avec un site dédié aux loisirs pendant une partie de la période estivale qui vise à accueillir un large public de toute génération

Plusieurs ambiances ont été imaginées dans le parc de l’Abbaye avec un espace de loisirs, des structures gonflables et des ateliers animés par des éducateurs, un espace convivial pour se restaurer et un espace sportif, le matin, près du gymnase Pierre de Coubertin.

Structures gonflables, jeux de bois géants et animations sportives…

En vous approchant de l’espace loisirs, vous verrez six structures gonflables installées pendant près d’un mois : un grand toboggan de 7 mètres de haut, une île aux palmiers, le château du chat botté, un parcours d’aventures de western, une aréna multisports et un circuit de karting à pédales.

Enfin, l’espace sportif, implanté quelques mètres plus loin, près du gymnase Pierre de Coubertin, permettra aux enfants de 8-13 ans de s’initier à de nombreux sports pendant la matinée de 10h à 13h.

Pour tous, deux séances de cinéma en plein air seront organisées les 27 juillet et 10 août à partir de 22h. À cette occasion, l’espace restauration du parc restera accessible. Un bon moyen de pique-niquer en famille avant la séance de cinéma en plein air ! Les conditions d’accès à l’ensemble du site seront libres, les enfants présents dans le parc devront être sous la responsabilité et la surveillance d’un adulte qui les accompagne. Une salle de sport en extérieur… Les enfants ne seront pas les seuls à s’amuser, cet été, à Dammarie-lès-Lys !

Toute la famille pourra profiter d’un espace de « street workout* » aussi appelé entrainement de rue, et de plusieurs appareils de fitness en plein air, installés courant juin et qui resteront définitivement dans le parc. Barres de pompes et de tractions pour les plus sportifs… rameur, vélo elliptique et marcheur pour ceux qui souhaitent garder la forme… Au total sept appareils de fitness et un espace de street workout feront la joie de tous les Dammariens !

En effet, tous les appareils de fitness seront accessibles aussi bien aux plus jeunes qu’aux seniors. Vous pourrez travailler votre endurance, le bassin, les muscles dorsaux, étirer les lombaires…

Et La Coupe du monde de football à regarder sur écran géant !

Quelques semaines avant l’installation du parc de loisirs, vous pourrez y suivre deux matchs de la Coupe du monde de football en Russie le 21 juin et la grande finale le 15 juillet ! (sous réserve de l’accord préfectoral).

Si les séances sont confirmées, le 21 juin, un écran géant de 11 m2  sera installé dans le parc et diffusera le match France-Pérou à partir de 16h30 suivi de Croatie-Argentine à 20h.

Entre les deux matchs, le service des sports et le FC Dammarie-lès-lys animeront des activités football avec notamment une initiation au Cécifoot (football avec les yeux bandés). Sur place, l’association de la Jeunesse du Lys tiendra une buvette et vous pourrez pique-niquer avant le coup d’envoi du second match.

Enfin, le 15 juillet, ce sera la grande finale qui sera diffusée et nous espérons crier « allez les bleus ! »

Estival du Lys, dans le parc de l’Abbaye du Lys, du 16 juillet au 11 août. Espace Loisirs ouvert, du lundi au vendredi de 15h à 19h. Espace sportif ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h au gymnase Pierre de Coubertin. Entrée libre.


Image dans sa taille originale : 1.8 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 2.3 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 6.1 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Le jardin maraîcher porte ses fruits

Près de trois ans après le lancement du chantier d'insertion "Vert chez moi", le jardin maraîcher du Hameau de Vosves a bien évolué. Aujourd’hui, vous êtes de plus en plus nombreux à venir vous concocter un panier de produits frais et locaux.

En 2015, la Ville signait une convention avec ODE (Orientation Développement Emploi) pour lui mettre un terrain à disposition, au Hameau de Vosves. L’idée était de remettre cet espace en état pour créer un grand potager, tout en accompagnant des personnes éloignées de l’emploi dans la découverte de l’activité maraîchère.

Un an plus tard, le jardin de près de 6 000 m2  commençait à se dessiner grâce au travail de quatre chercheurs d’emplois, des jeunes sans expérience mais aussi des seniors en situation de chômage de longue durée.

Des récoltes accessibles à tous

Quelques semaines plus tard, les premiers fruits et légumes sortaient de terre et se dirigeaient tout droit vers l’épicerie sociale et le restaurant associatif LYSEA. Une belle initiative qui permettait à des centaines de familles en précarité d’accéder à des produits frais et à moindres coûts. Depuis, le jardin poursuit son développement en proposant aussi ses récoltes en vente directe, auprès des Dammariens. En effet, en venant au jardin maraîcher, rue des Vives Eaux, vous pouvez vous concocter des paniers personnalisés avec un large choix : pommes de terre, courgettes, radis, salades et autres fruits et légumes de saison.

Une agriculture respectueuse de l’environnement

Les fruits et légumes que vous mangerez peut-être sont issus d’une méthode de culture naturelle dite « permaculture ». Ce modèle lancé dans les années 70 par le Japonais Masanobu Fukuoka s’inspire des milieux naturels et recherche une production optimum dans la durée, économe en énergie et en eau, et respectueuse du vivant, des sols et de ses occupants.

Les décisions du Conseil municipal

Faisons le point sur les délibérations prises par la Ville lors du dernier Conseil municipal, le 24 mai.

Demande de subvention auprès du Conseil régional d’Île-de-France et du Centre National de Développement pour le Sport pour l’installation d’appareils de fitness et d’un parc de « street workout » dans le parc de l’Abbaye du Lys

Dans le cadre de sa politique sportive, la Municipalité a souhaité installer et mettre en libre accès des appareils de fitness de plein air ainsi qu’un street workout, en accès individuel, favorisant la pratique du sport pour tous, indépendamment de l’âge et du sexe. Neuf modules seront installés de façon permanente dans le parc de l’Abbaye du Lys, près du centre-ville ainsi qu’une structure street workout composée de plusieurs agrès.

Le coût de ce projet est estimé à 25 000 €.

Création d’une commission communale d’accessibilité aux personnes handicapées (CAPH)

La ville de Dammarie-lès-Lys a acté la création d’une Commission d’accessibilité aux personnes handicapées (CAPH). La CAPH aura un rôle d’observation, de concertation, de recommandation et de communication, notamment pour : - dresser un constat d’accessibilité, - établir un rapport annuel sur l’état de l’accessibilité sur son territoire, - être force de proposition afin de continuer à améliorer l’accessibilité. Une liste de membres sera arrêtée parmi les conseillers municipaux, responsables administratifs, membres d’associations ou organismes concernés par le handicap et les personnes âgées.

Une rue nommée « Colonel Arnaud Beltrame » à Dammarie-lès-Lys

Dans le cadre du projet de restructuration du centre ancien, la Ville va créer une nouvelle voie qui permettra de relier le rondpoint Tata à la rue Aristide Briand, en passant par le parc de l’Hôtel de Ville. Cette nouvelle rue permettra de réaliser une boucle de circulation autour de la nouvelle place du sergent Robert Mazet, qui accueillera le futur marché dammarien. Lors de l’attentat de Trèbes, le Colonel Arnaud Beltrame s’est illustré en héros, au péril de sa vie. Sorti major de l’École des Officiers de la Gendarmerie nationale en 2002, il fait désormais partie des grands personnages dont notre agglomération peut être fière et auxquels la Ville souhaite rendre hommage.

Signature d’une convention entre la Ville et le Département de Seine-et-Marne pour la mise à disposition de nouveaux abris voyageurs

En vue d’améliorer le service rendu aux usagers des transports en commun sur le territoire communal, le Département de Seine-et-Marne et la Ville ont installé de nouveaux abris voyageurs :

- Avenue Louis Barthou (arrêt Jean de la Fontaine)

- Esplanade de l’Europe (arrêt Pierre de Coubertin)

- Avenue de la Liberté (arrêt Liberté) - Avenue Charles Péguy (arrêt Péguy)

- Avenue Gabriel Péri (arrêt cité Lallemand)

- Avenue Jean Jaurès (arrêt Jean Jaurès)

Cette convention entre les deux parties est prévue pour une durée de 5 ans.


Image dans sa taille originale : 4.8 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Tout feu, tout flamme !

CHAQUE ANNÉE, c’est l’événement du mois. Il fait rêver petits et grands, rayonner le parc de l’Abbaye et ses environs, vibrer les foules et briller les yeux. Il s’agit bien sûr du grand feu d’artifice tiré à l’occasion du 14 juillet, qui célèbre la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 mais aussi la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790.

Cette année, Dominique Kundig-Bordes, adjointe au maire en charge des fêtes et cérémonies, a choisi de rendre hommage aux grands noms de la variété. « Ces derniers mois, de grandes stars nous ont quittés, des artistes célèbres, français ou internationaux. J’ai voulu que l’on se souvienne d’eux, qu’on leur tire une dernière révérence, et le cadre somptueux de l’Abbaye se prête tout à fait à cet hommage. »

Hommage aux grands noms de la variété

Depuis que le thème a été validé, la société Ciels en fête planche sur la bande-son et sur les artifices qui seront tirés. «  Cet hommage aux grands noms de la chanson passera bien sûr par des chansons de Johnny ou de France Gall... pour le reste, c’est une surprise  !  » lance, mystérieux, Bruno Duverger, le directeur de la société. Après des allers-retours entre les équipes du Service Fêtes et Manifestations Culturelles de la ville et Bruno Duverger, ça y est, le son est validé.

Les deux patrons, Franck et Bruno, se mettent alors en lien, afin que la lumière respecte au dixième de seconde les time-codes de la bande-son. Et c’est cett e précision qui fait toute la renommée du feu d’artifice. Cette année, ce sont 102 278 projectiles qui seront tirés, avec 408  kg de poudre ou «  d’étoiles  » dans le jargon des artifi ciers. Le spectacle de 23 minutes présentera 21 fresques de 74 tableaux, et mettra à contribution 6  artificiers, répartis dans le parc de l’Abbaye du Lys.

« Cette répartition devant, derrière et autour de l’Abbaye donne au spectacle sa dimension grandiose et féérique, poursuit Bruno. Et cette année, nous avons introduit une nouvelle technique en ajoutant des « chandelles », qui donnent aux tableaux une symétrie parfaite, pour un rendu encore plus époustouflant ! »

INFO +

Auparavant, le son était diffusé par des enceintes réparties dans le parc. Aujourd’hui, la technologie a évolué et les enceintes sont remplacées par un Line array, un système qui permet de déplacer une onde vers le site afin que la bande passante soit la même pour tous et garantir une qualité optimale.

Grand feu d’artifice sonorisé Parc de l’Abbaye du Lys - 23h


UN DISPOSITIF DE SÉCURITÉ IMPORTANT!

Le stationnement sera interdit du 14 juillet à 10h au 15 juillet 1h dans les rues Gaston Pluchon, du Bas Moulin, sur les parkings Vivaldi et de l’ancien Intermarché. La circulation sera interdite du 14 juillet à partir de 20h jusqu’au 15 juillet à 1h aux abords du parc de l’Abbaye, rue Gaston Pluchon à partir de l’angle de la rue Galilée, rue du Bas Moulin jusqu’au rond-point Tata et rue Jules Ferry jusqu’à la rue M. Ravel


Image dans sa taille originale : 238.5 KB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger

Une nouvelle organisation dès la rentrée

Pour la rentrée de septembre, la ville repassera à la semaine de quatre jours dans les écoles maternelles et élémentaires publiques avec de nouveaux horaires pour l’accueil périscolaire.

La Ville et l'inspectrice de l'Education nationale de la circonscription de Dammarie-lès-lys ont choisi de répartir les 24 heures d’école par semaine comme suit : 8h30-11h45 et 13h45-16h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

« Nous avons décidé de suivre les préconisations de l’Education nationale en renforçant l’enseignement en fin de  matinée, au moment où la faculté de concentration des élèves est la plus grande », expliquait Khadija Zineddaine-Rhaiti, adjointe au maire déléguée au scolaire.

Pour l’année scolaire 2018-2019, les enfants seront accueillis dans leur école à partir de 7h du matin et jusqu'à 19h pour la garderie du soir, (comme les années passées)  mais avec  des sorties programmées à 17h15, 18h, 18h30 et 19h.

Plusieurs activités le mercredi

Dans cette lignée, les parents qui travaillent la journée de mercredi pourront déposer leurs enfants de 3 à 10 ans au centre de loisirs « Le Bois du Lys » de 7h à 19h. Une navette est organisée afin d’emmener votre enfant au centre de loisirs : départ 7h45 sur la place du marché avec un retour programmé à 18h20 (possibilité de récupérer son enfant à 13h15 au centre de loisirs). Autre proposition municipale pour le mercredi,  le service des sports de la Ville lancera son « école multi-sport » et proposera des animations sportives aux jeunes de 6 à 10 ans, le mercredi matin, de 8h30 à 12h au gymnase Pierre de Coubertin et au dojo Emile Couzinié

Les inscriptions sont ouvertes

Depuis le 14 mai et jusqu’au 27 juillet, vous pouvez inscrire vos enfants à la cantine, à l’étude surveillée et à l’accueil périscolaire et l’école Multisports en prenant rendez-vous avec le service Vie scolaire au 01 79 76 96 12. Lors du rendez-vous, vous devrez vous munir du dossier d’inscription rempli, téléchargeable ici ainsi que de toutes les pièces jointes demandées. Tout dossier incomplet ne pourra être validé.

Si vous souhaitez inscrire votre enfant au centre de loisirs « Le bois du Lys » uniquement, contactez le 01 64 87 45 10.

Service Vie scolaire, 593 rue du Bas Moulin (Bâtiment C au 1er étage), ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30.

De nouvelles modalités de paiement et d’inscriptions


Pour la prochaine rentrée, vous pourrez choisir d’inscrire votre enfant à l’ensemble des activités , toute l’année ou seulement au mois, en sélectionnant les jours de présence. Pour cela, l’inscription devra être réalisée avant  le 15 du mois précédent.

Autre nouveauté, les frais pour la cantine, l’accueil périscolaire, les études surveillées et l’école multisports pourront être payés directement sur Internet, depuis votre compte sur le portail famille : portailfamille.77190.fr

Lors de votre inscription vous recevrez un identifiant pour pouvoir accéder à votre compte et payer en ligne, par carte bancaire. Une nouvelle méthode qui devrait vous faciliter les démarches administratives et confirme la volonté de la Ville de se moderniser en passant au numérique.

Autres modes de paiement possibles :

  • Par prélèvement bancaire
  • Paiement par chèques ,espèces, Cesu ,CB, auprès de la régie unique ( service Vie scolaire).

Un été de travaux

Chaque année, la ville met à profit la période des vacances estivales pour réaliser d'importants travaux dans les groupes scolaires de la ville. C'est également l'occasion d'effectuer un grand nettoyage. Agents de la ville, saisonniers, entreprises, la mobilisation est importante pour que tout soit fin prêt pour assurer les meilleures conditions possibles pour la rentrée.

Cet été, dans le cadre du plan pluri-annuel d’entretien des bâtiments communaux, quatre des cinq groupes scolaires dammariens ont bénéficié de travaux. Entreprises et agents de la ville se sont relayés dans les classes avec un planning serré mais impératif. En effet, écoliers et entreprises ne peuvent pas cohabiter pour des raisons évidentes de sécurité et de nuisances.

Dans le groupe Paul Doumer, les faux plafonds ont été refaits, intégrant une isolation phonique, les murs des classes et des couloirs ont été repeints, les sols des classes changés et des portes coupe-feu installées. Les luminaires ont été remplacés par des lampes à LED, plus écologiques et plus douces. Autre nouveauté, qui va être appréciée notamment en cas de fortes chaleurs : l'installation de stores électriques sur les fenêtres des classes posées l'été dernier. Dans la cour de récréation, une partie du sol de l'aire de jeu a été remplacée par un revêtement neuf. Dans le groupe Maurice de Seynes, ce sont les toitures des bâtiments Blériot et Macé qui ont été refaites. L'isolation extérieure a également été effectuée. Dans la salle de motricité, de nouveaux néons à LED éclaireront l'espace et des portes de placards ont été réalisées par les mensuisiers afin de ranger le matériel de sport.

Dans le groupe François de Tessan, les cloisons des salles de classe ont été remplacées par des cloisons coupe feu ,les luminaires et les fenêtres de la salle de classe n°5 du rez-de-chaussée à Juliette George ont également été remplacés.

Enfin, dans l'école de Vosves, la toiture a été entièrement isolée et rénovée, l'accès PMR depuis la cour pour rentrer dans l'école a été remis aux normes, et des luminaires ont été installés pour matérialiser et mieux identifier la rampe PMR qui permet de traverser la cour depuis la rue.

Après les travaux, place au nettoyage

Après les travaux,  place aux équipes de nettoiement, aidées par les ATSEM, les gardiens d'école et le personnel scolaire. Commence alors un travail à la fois minutieux et physique : chaque salle de classe est entièrement vidée, pour nettoyer  l’ensemble du mobilier, tables, chaises… Le matériel et les jeux, très nombreux dans les classes de petites et moyennes sections, sont également nettoyés, triés, réparés et rangés. Les sols sont poncés, cirés, les murs nettoyés….

Dédoublement des classes de CP

Le dispositif  "100% de réussite au CP" prévoit un allègement des classes de CP dans les écoles des Réseaux d'Education Prioritaire, afin d'accueillir au maximum 15 élèves et leur permettre d'apprendre dans de meilleures conditions. Ces nouvelles classes sont appelées « dispositifs ». À Dammarie, trois groupes scolaires sont concernés. Henri Wallon, qui comptait 3 classes de CP, accueillera dès la rentrée 5 dispositifs. À Maurice de Seynes, tout comme à Paul Doumer, 6 dispositifs de CP viendront remplacer les 3 classes déjà existantes. Dans les deux premiers groupes, des aménagements ont permis d'accueillir les dispositifs sans toucher aux structures. A Paul Doumer, une grande classe a été cloisonnée afin de créer deux plus petites salles de classe.

Ecole François de Tessan : un nouveau réfectoire pour 2019

Après l'extension des réfectoires des écoles Paul Doumer et Henri Wallon en 2014, c'est au tour de celui du groupe scolaire François de Tessan d'être aggrandi afin de s’adapter à l'augmentation des effectifs.

Ce projet, qui permettra de passer à une capacité d’accueil de XXX, est mis en œuvre en plusieurs  étapes :

Eté 2018 : création d'un nouveau parking, situé à droite de celui réservé à l'équipe enseignante

Septembre 2018 - été 2019 : construction du nouveau réfectoire de 550 m² et de l'annexe du gymnase, à droite du gymanse François Cevert

Septembre- décembre 2019 : démolition de l'ancien refectoire et aménagement de salles de classe

Pendant la durée des travaux, certains aménagements ou modifications des accès seront nécessaires.
Cette opération représente un coût de 50 000 € pour le parking et de 1,7 M d'€ pour le réfectoire. La ville bénéficie d'une suvention de 400.000 € de la Région Ile-de-France.


Image dans sa taille originale : 3.7 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 5.7 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 4.4 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 6.2 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 4.7 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger


Image dans sa taille originale : 4.5 MB | Voir l'image Voir Télécharger l'image Télécharger