Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

De nouvelles méthodes pour entretenir l’espace public

L’UTILISATION DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES étant désormais interdite pour les collectivités locales, la Ville investit dans des techniques alternatives plus respectueuses de l’environnement.

 

Plus écologique et plus contraignante… La pratique du zéro phyto demande un changement radical des méthodes. La Ville a pris les devants en cherchant des alternatives durables, avant même la promulgation de la loi de transition énergétique pour une croissance verte du 17 août 2015 et son application depuis le 1er janvier 2017.

C’est dans cette optique que la Municipalité a choisi de mener une gestion différenciée de ses espaces verts selon leurs caractéristiques et leurs usages. En d’autres termes, faire le bon entretien au bon endroit. Par exemple, dans les parcs et jardins, c’est laisser libre cours à la nature tout en maîtrisant son envahissement et à l’inverse, employer le désherbage mécanique et thermique sur la voirie.

Un investissement de 60 000 €

Les deux monobrosses sont destinées à l’entretien des surfaces dures (enrobés, trottoirs, caniveaux). Le brû- leur, quant à lui, est utilisé en finition pour les endroits difficiles d’accès ou en bordure de massif. Ces machines sont faciles d’utilisation, sans risque et permettront de mieux préserver la santé des agents auparavant utilisateurs des pesticides.

Un nouveau service dédié à la tonte

Tondre les 30 hectares d’espaces verts que compte la ville (parc de l’Abbaye du Lys, bords de Seine, parc de l’Hôtel de Ville, du château Soubiran, et du Château-Gaillard) demande du temps et du personnel. La Ville a donc créé un service consacré à cette tâche composé de quatre personnes.