Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

En direct du Conseil municipal

Faisons le point sur les délibérations prises par la Ville lors du dernier Conseil municipal, le 23 novembre.

Convention entre Trois Moulins Habitat et la Ville pour la restructuration du territoire dans le quartier Jean de la Fontaine.

Ce projet de réaménagement urbain prend en compte la démolition des 39 pavillons existants, la construction de 64 logements en individuel et en collectif intermédiaire, la restructuration et la requalification de la totalité des espaces extérieurs et des réseaux. La société Trois Moulins Habitat assurera la maîtrise d’ouvrage des travaux, y compris ceux concernant les espaces publics. La Ville, quant à elle, s’engage à participer à l’opération à hauteur de 650 000 € TTC sur une enveloppe totale de 1 830 762 € TTC

Demande de fonds de concours auprès de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine pour la réhabilitation de salles multisports en 2018.

Dans le cadre de son Programme Pluriannuel d’Investissements (PPI), la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS), a décidé de créer un fonds de concours pour participer à la réhabilitation des salles multisports de l’agglomération. Elle subventionne des projets d’investissements relatifs à l’isolation thermique, le développement des énergies renouvelables, la mise aux normes d’équipements publics notamment. La Ville a choisi de présenter trois projets : la réhabilitation du gymnase Jean Zay, l’extension des gymnases Jacques Anquetil et François Cevert et la mise aux normes de plusieurs bâtiments publics. L’estimation des travaux pour ces trois projets est de 1 100 000 € TTC.

Mise en place de bornes enterrées ou semi-enterrées pour la collecte du verre et des journaux/magazines. L

a Ville compte 20 points d’apport volontaire constitués de bornes aériennes comprenant au minimum trois colonnes ( journaux/magazines, verres blancs, verres de couleur). En partenariat avec le SMITOM-LOMBRIC et la CAMVS, la Ville a décidé de s’inscrire dans une démarche de remplacement de certains conteneurs aériens par des bornes enterrées ou semi-enterrées. Ces dernières possèdent un plus grand volume de stockage permettant d’espacer les collectes effectuées par les camions et de ce fait de réduire la pollution et les nuisances sonores.