Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

GROUPE « DAMMARIE CITOYENNE » MAI 2018

 

Nous tenons à apporter notre soutien au mouvement des cheminots qui oeuvrent à défendre une qualité de service public pour les usagers. Leurs revendications, qui ne datent pas d’hier, sont légitimes face à une direction et face à Macron, le président des riches, qui poursuivent la casse larvée d’un service public au profit d’opérateurs privés dont on connaît le mercantilisme. La dette est celle des investissements de l’État, celle des frais financiers et dans une autre mesure, celle liée à l’emploi de la sous-traitance. Les effets de la concurrence sont connus d’avance. Les territoires et les usagers seront les grands perdants. Les trop nombreux exemples en Europe l’illustrent. En Angleterre, c’est un désastre pour la qualité du réseau ferré mais aussi pour le porte feuille. En Allemagne, des opérateurs n’hésitent pas à suspendre leur offre durant plusieurs mois. Quant aux exemples d’entreprises nationales devenues société anonyme à capitaux 100 % publics, elles ont été livrées au privé dans un second temps. Engie en est un exemple. L’ouverture à la concurrence de l’énergie n’a pas fait baisser les tarifs, bien au contraire. Macron nous a aussi invité à comparer avec la transformation de La Poste. Il aurait mieux fait de se taire. Combien de bureaux de poste ont disparu dans les petites villes et villages ? De la même façon, les petites lignes et gares disparaîtront. Car, ni les collectivités étranglées par la baisse et le gel des dotations, ni les usagers qui ne pourront assumer l’augmentation des tarifs, ne pourront les sauver. D’autant que le dogme libéral veut que tout service doit être rentable. On ferme des bureaux de poste, on ferme des écoles, on ferme des gares, les médecins partent et des déserts se développent au rythme du recul des services publics. Défendons-les. Les gênes sont certes pénibles, mais transformons les en acte de résistance.
Nous soutenons aussi les victimes de l’ex-incinérateur de Vaux-Le-Pénil. Nous nous sommes abstenu de voter le voeu de la ville de reconnaître l’appel de l’agglo comme une nouvelle étape de concertation entre l’agglo et les victimes. Après une quinzaine d’années de procédures, il est temps d’arrêter de repousser le droit des victimes à être indemnisées, temps de se retourner contre les éventuelles responsabilités individuelles et celles de l’État et temps de dépolluer les sols. Au regard de la « cagnotte » de l’agglo issue d’une augmentation injustifiée des impôts, pensons à l’humain d’abord.
Arnaud Chabalier - Vincent Benoist
dammarie.citoyenne2014@gmail.com

 

 

Cheminement
Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail