Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

GROUPE « DAMMARIE CITOYENNE » OCTOBRE 2017

 

Aux voleurs ! !
Macron a annoncé qu’il voulait faire passer l’impôt sur les bénéfices nets des entreprises à 25 % au lieu de 33 % aujourd’hui. « Et en le même temps », pour reprendre son tic de langage, il annonce que seuls les biens immobiliers seront à l’avenir soumis à l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) tandis que les capitaux spéculatifs qui jouent à l’économie de casino sur toutes les bourses de la planète en seront exonérées.
Aux voleurs ! ! !
Comme si cela ne suffisait pas, les petites augmentations de salaires que permettra la suppression simultanée de la cotisation chômage et de la cotisation maladie des salariés du privé ne coûteront rien aux employeurs puisqu’elles seront financées via une augmentation de 1,7 % de la CSG imposée aux fonctionnaires et à 60 % des retraités dont les pensions n’ont pourtant pas augmenté depuis quatre ans.
Aux voleurs ! ! !
Les cotisations sociales salariales et patronales font partie intégrante des salaires. Elles correspondent à leurs salaires socialisés. Elles permettent de répondre collectivement et solidairement aux besoins liés aux risques de la vie, la maladie, le chômage, la retraite, etc. Le gouvernement ampute le salaire socialisé des employés pour le transférer vers l’impôt, la CSG. Notre système migre de plus en plus d’un régime solidaire vers un régime individualisé. Ce dernier ne permettra pas de recevoir les mêmes prestations.
Dans le même temps, le gouvernement a réduit durant l’été les financements de contrats aidés. Pour des motivations budgétaires, il s’apprête à passer à 300 000 contrats pour l’année 2017, là où l’État en a financé 459 000 en 2016. Ces contrats sont utilisés dans des domaines aussi variés que les établissements pour personnes âgées, l’éducation, la culture…Ils sont utiles pour les associations et les collectivités. Plutôt que de les supprimer, il serait plus judicieux de les rendre pérennes et non précaires.
Faut-il s’étonner de cette attitude qui semble dictée au président de la République par Pierre Gattaz et le Medef ? Non si on prend la peine de lire le chapitre 5 du livre écrit par Hervé Asquin, correspondant de l’AFP à l’Élysée, du temps où François Hollande était président. Dans ce livre paru en mai 2016, Asquin raconte le rôle de Macron. « À l’Elysée, Pierre Gattaz dispose d’un relais de poids : Emmanuel Macron. Il sera son cheval de Troie. »
Margot Cimic - Vincent Benoist
dammarie.citoyenne2014@gmail.com

 

Cheminement
Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail