Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

GROUPE « DAMMARIE DEMAIN » ÉTÉ 2019

Fièvre immobilière : mais quelle mouche les pique ?

 

Chacun en convient : pour répondre à la demande, offrir des conditions de vie améliorées aux Dammariens et participer à l’indispensable transition écologique, il faut poursuivre la construction de logements. Mais encore faut-il le faire de manière raisonnée, stratégique, transparente et anticiper les hausses de population induites par les nouveaux projets immobiliers.

 

Or, depuis quelques mois, on voit fleurir de nombreux panneaux faisant mention de futures constructions, généralement des petits bâtiments collectifs. Le secteur situé en entrée de ville, entre les rues Rousseau Vaudran et Colonel Fabien, en passant par la rue Anatole France, est particulièrement concerné. Sa proximité avec la gare semble le rendre particulièrement attractif aux yeux des opérateurs immobiliers. Quelques petits immeubles, rien de bien grave nous direz-vous. Sauf que, mis bout à bout, ce sont près de 500 nouveaux logements qui vont voir le jour à court terme sur ce périmètre. Et ce, sans présager d’éventuels autres programmes à venir, ni de l’importante opération prévue sur le site de l’ancienne clinique de l’Ermitage. Et encore moins du futur quartier Saint-Louis et de ses quelque 2 000 nouveaux logements.

 

L’aménagement du territoire se doit de limiter l’étalement urbain pour préserver les espaces naturels en densifiant les cœurs de ville. Mais l’inflation de constructions immobilières que nous allons connaître laisse présager de nombreux problèmes. La circulation, d’abord, sur des axes déjà congestionnés, risque de devenir un calvaire et aucune solution n’est aujourd’hui sur la table. Le bassin d’emplois local ne semble pas à même de répondre aux besoins des nouveaux habitants, qui devront donc faire de longs déplacements pour rejoindre leur travail. Le très grand nombre de programmes qui se lancent risquent, enfin, de provoquer une saturation de l’offre et de mettre en péril beaucoup d’entre eux.

 

Nous avions pourtant alerté, lors de l’élaboration du nouveau Plan Local d’Urbanisme, sur cette dérive prévisible, notamment en proposant qu’une veille foncière soit mise en place sous l’égide de l’Etablissement Public Foncier de la Région Ile-de-France. La Ville n’a pas su s’armer contre l’appétit féroce des promoteurs. Ses habitants risquent de le payer au prix fort.

 

Prochain Conseil municipal : Jeudi 26 septembre, à 18h30

Nicolas ALIX et Bernadette CIEPLIK – Groupe "Dammarie Demain"

06 30 27 57 47 – dammarie.demain@gmail.com

Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail