Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

GROUPE « ENSEMBLE POUR DAMMARIE » DÉCEMBRE 2017

 

Cachez-moi ces Croix et ces prières !
« La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte », proclame le célèbre article 2 de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État. Pour autant, d’après l’ article 1 « la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes, sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public ».
Alors pourquoi ces tensions aujourd’hui ? La France a-t-elle oublié ses racines ? Peut-on effacer des siècles de Christianisme d’un coup de baguette magique ? Doit-on, sous prétexte de laïcité, s’accorder à être islamophobe ? Zoom sur deux exemples « d’ excitation médiatique » !
Tout d’abord le Conseil d’État a confirmé, mercredi, que l’oeuvre représentant le pape polonais surplombé d’une croix à Ploërmel devra être modifiée. Personne ne peut contester les décisions du Conseil d’État, mais laissez-moi vous dire qu’à mon sens une oeuvre comme celle-ci est beaucoup moins choquante que les oeuvres de la FIAC qui représente des actes sexuels ou un Christ dans un verre d’urine… Pour autant certains extrémistes de la laïcité combattrons toute représentation chrétienne par principe (si Jean-Paul II était bouddhiste cela aurait fait moins de bruit !), bon courage dans un pays qui est resté chrétien plusieurs siècles !
La France est le pays des droits de l’Homme dont la protection des libertés de chacun et chacune en est l’essence même, ainsi certains de nos élus ne devraient pas alimenter de telles crispations pour un buzz médiatique et leurs notoriétés personnelles. Sur l’affaire dites « des prières de rue », notre groupe s’opposera à toute manifestation de la sorte à condition, qu’une proposition adaptée, digne et respectueuse soit offerte à nos concitoyens qui souhaitent pratiquer leurs cultes. Pour Clichy, il semble que cette question ne soit pas tranchée, il est donc indispensable que chaque commune puisse de manière transparente traiter ces demandes afin que la loi de 1905 soit respectée. Sensiblement attaché à « l’impôt du sang » payé par les catholiques pendant la Grande Guerre, en 1932, la Ville de Paris, des communes de banlieue et le conseil général de la Seine-et-Marne ont réservé des terrains pour la construction d’églises. Il est de notre devoir de rappeler que durant nos grandes guerres ce sont des combattants de toutes origines et confessions qui se sont battus pour notre liberté et qu’aujourd’hui encore les victimes et les membres de nos armées, les policiers, les pompiers sont de toutes confessions !
Notre France d’aujourd’hui se doit d’être à l’image de son histoire !
Notre groupe vous souhaite à tous un joyeux Noël ainsi
que d’excellentes fêtes de fin d’année !
Khaled Laouiti et Salima Yenbou
06 47 91 91 25 - k.laouiti@gmail.com

 

 

Cheminement
Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail