Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Groupe " Gauche unie pour Dammarie" - Mars 2015

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. À l’heure où l’on apprend une « réorganisation » des Temps d’Activités Périscolaires (TAP) – en fait une liquidation pure et simple, l’expression prend tout sens. En effet, malgré sa communication trompeuse, la majorité municipale n’a rien fait pour faire de ce dispositif une réussite. Au contraire, on peut penser qu’elle a organisé
son échec. Pourtant, la réforme des rythmes scolaires s’inscrit dans une refondation profonde de l’école de la République. Elle a pour objectif d’améliorer l’apprentissage des enfants et de favoriser la réussite de TOUS pour faire de l’école un vecteur d’égalité sociale.
Ce nouveau schéma part du constat que l’on n’apprend pas qu’à l’école et que, souvent, le déclic se fait dans d’autres lieux et via d’autres activités, d’où le concept de co-éducation. Les municipalités ainsi que l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation (enseignants, animateurs, associations culturelles et sportives, parents d’élèves…) sont invités à participer à cette coopération éducative, à entrer dans la cabine
de pilotage, dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT). Cet outil complet prend en compte l’ensemble des temps scolaires et périscolaires, avec un souci de continuité éducative.
Il est d’autant plus important dans une ville qui compte des populations défavorisées. Force est de constater qu’à Dammarie-lès-Lys, le PEDT est loin d’être une priorité. Notre groupe, au-delà de tout clivage politique et dans l’intérêt des Damariens, a proposé à plusieurs reprises son aide pour
la mise en oeuvre des TAP. Cette proposition était fondée sur mon expérience de directrice d’une école où les TAP existent depuis 1 an et demi, où une collaboration éducative efficace entre animateurs et enseignants est en place et où les enfants en tirent indéniablement bénéfice. Lorsque la municipalité met à bas de telles mesures sous prétexte
de difficultés à les mettre en oeuvre, c’est l’Égalité apposée sur son fronton qui est foulée aux pieds. Quand elle s’enorgueillit de proposer une simple garderie en lieu et place d’activités culturelles, sportives ou citoyennes, elle s’assoie sur les valeurs émancipatrices qu’elle se doit de véhiculer. Son rôle
ne se limite pas à une présence lors des conseils de discipline dans les collèges et lycées. Son rôle est de participer à l’éducation et de prévenir pour ne pas avoir à sanctionner.
Salima YENBOU pour le groupe « Gauche Unie pour
Dammarie » gaucheunie.dll@gmail.com – 06 30 27 57 47

Cheminement
Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail