Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Groupe "Unis pour Dammarie-lès-Lys" Mars 2016

Chaque année la Cour des comptes rend un rapport sur l’état des finances publiques en confrontant à la réalité économique les prévisions gouvernementales de croissance, d’évolution de la dette et de maitrise de la dépense publique. Comme elle en a pris l’habitude, la Cour des comptes estime que le Gouvernement surestime sa capacité à atteindre son objectif de réduction du déficit public. La raison en est simple : le Gouvernement aurait surévalué la croissance de notre économie et sous-évalué le montant de la dépense publique. Le rapport rendu le 10 février précise qu’un certain nombre d’économies prévues n’est pas clairement identifié par le Gouvernement et que par ailleurs il n’a pas conduit les réformes nécessaires. L’effet le plus injuste de cette absence de courage ce sont les collectivités territoriales qui le subissent. En effet, devant la baisse continue des dotations de l’Etat depuis plusieurs années et les transferts de compétences non financés, de nombreuses communes sont contraintes de recourir à l’emprunt ou de lever l’impôt. Chacun conviendra qu’obliger des élus locaux à supporter ces décisions qu’ils ne souhaitent pas relève d’un cynisme condamnable. C’est la raison pour laquelle il faut dénoncer les réformes qui ne sont pas conduites alors que tous les pays voisins récoltent aujourd’hui les fruits des mesures prises. Seule la France est plantée au milieu du gué à attendre les nouvelles venues d’ailleurs qui mécaniquement créent de la richesse (taux d’emprunt, prix du baril, croissance américaine…). Le faible niveau de croissance, malgré un contexte favorable, conduit à ce que notre pays ne crée pas d’emploi et au contraire en détruise chaque mois. A la fin de l’année 2015, la France comptait 3,59 millions de chômeurs. Dès  lors, le poids de la dépense sociale est de plus en plus important et ce sont encore les collectivités qui le subissent à l’image des Conseils Départementaux. Ces derniers, qui versent le RSA, tirent depuis des mois le signal d’alarme devant un système de financement à bout de souffle qui met en péril l’édifice dans son ensemble. Car pour être en capacité de verser ses prestations obligatoires les élus doivent renoncer à des politiques publiques. A Dammarie-lès-Lys, les choix d’anticipation et de rationalisation faits depuis des années nous permettent aujourd’hui de ne recourir ni à l’emprunt, ni à l’impôt pour continuer à investir.

Cheminement
Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail