Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

GROUPE "UNIS POUR DAMMARIE-LES-LYS" - MARS 2019

Chaque année à la même période, les villes reçoivent les prévisions d’ouverture et de fermeture de classes, sujet très important pour les maires qui ne sont pas décisionnaires mais pour lesquels les décisions prises impacteront en termes d’accueil et d’aménagement des établissements scolaires dont ils assurent les dépenses de fonctionnement et d’investissement.La Seine-et-Marne est un département qui connait une hausse constante de sa population, puisque chaque année ce sont près de 12 000 nouveaux habitants qui choisissent de s’y installer, le plus souvent des jeunes couples avec enfants. C’est donc tout naturellement que les élus de notre territoire s’attendent à ce que le nombre d’ouvertures de classes suive cette croissance afin d’accueillir les nouveaux petits Seine-et-Marnais. Or malgré les annonces du ministre de l’Education Nationale, qui évoque régulièrement une augmentation des moyens, force est de constater que le bilan est beaucoup plus contrasté. Dans notre département, ce sont près de 180 suppressions de classes qui sont envisagées contre 60 ouvertures seulement ! Une telle mesure est lourde de conséquences puisqu’il en découlera une hausse des effectifs dans certaines classes, situation qui est unanimement reconnue comme moins favorable en termes de conditions d’enseignement. Ce que le Ministre reconnait d’ ailleurs avec la mesure de dédoublement des effectifs en quartiers prioritaires.Le dédoublement des classes de CP dans plusieurs de nos écoles nous a conduits à la rentrée à ouvrir une dizaine de salles de classes supplémentaires au sein de nos écoles. La mesure étant élargie en septembre 2019 aux élèves de CE1, nous serons contraints de trouver à nouveau des capacités d’accueil supplémentaires et d’effectuer les travaux nécessaires.Si ce dispositif est en effet bénéfique dans les quartiers,la question des effectifs mérite d’être posée plus globalement et la décision simultanée de réduction du nombre de classe dans notre département est donc pour le moins paradoxale.Enfin, alors que nous disposions encore dans les groupes scolaires d’une capacité d’accueil pour faire face à l’évolution envisagée de la population scolaire, les aménagements réalisés l’ont de fait réduite, ce qui nous conduit à lancer le projet de construction d’un nouveau groupe dès cette année avec les premières études sur les différents terrains possibles d’implantation.

Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail