Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Groupe "Unis pour Dammarie-lès-Lys" Novembre 2015

Il y a plusieurs mois déjà nous avions appris par voie de presse que le  Gouvernement avait lancé, en catimini et sans concertation des élus locaux, une réflexion sur la création d’une Opération d’Intérêt National (OIN) sur l’agglomération. Elle concernerait les secteurs de Villaroche, de Melun et de Dammarie-lès-Lys pour le Quartier Saint-Louis. Il s’agit là d’un régime juridique particulier par lequel l’État délivre, à la place de la commune, les autorisations d’occupation des sols et les permis de construire. En clair,  l’État impose aux villes une urbanisation souvent massive et largement sociale, sur laquelle les élus locaux n’ont aucune emprise. Ce mécanisme ressemble à s’y méprendre à celui de la Zone à Urbaniser en Priorité (ZUP), qui fut utilisé entre 1959 et 1967, à cause duquel la Plaine du Lys est devenue ce monstre de ciment que seul le PRU a rendu plus agréable à vivre. Nous conservons donc à Dammarie-lès-Lys un souvenir douloureux  de ce type d’urbanisation accélérée et à marche forcée. Le Clos Saint-Louis, tel que nous l’imaginons, va dans un tout autre sens que celui d’un immense champ de logements sociaux pour accueillir ce que la région Ile-de-France n’est pas parvenue à construire depuis des années. C’est donc avec une  extrême réserve que nous avons appris à la mi-octobre, toujours dans la presse, que le Premier ministre avait engagé des discussions dans le cadre du Grand Paris sur le devenir du Clos Saint-Louis. Cette réserve est d’autant plus forte que notre territoire est largement exclu du Grand Paris, en particulier du point de vue des transports, et qu’il serait inacceptable que notre seule destinée soit d’être la cité dortoir de la Métropole. Notre  ambition en matière d’urbanisation du territoire, que nous avons exprimée dans le cadre de la rédaction du Plan Local de l’Habitant 2016-2021 de la CAMVS, est de maîtriser les programmes de construction et de limiter la part du logement social à ce que la loi indique pour les constructions neuves. Il en va du rééquilibrage de l’offre de logements dans notre ville et de la capacité budgétaire de la commune à bâtir les équipements publics et les infrastructures que les Dammariens sont en droit d’attendre. C’est dans cet état d’esprit que nous avons écrit au Premier ministre pour lui demander
de préciser l’intention de son Gouvernement sur ce dossier et lui faire savoir que nous souhaitons être entendus pour que les projets sur le Clos Saint-
Louis soient conformes à vos attentes.

Gilles Battail

Cheminement
Fiche d'identité

Population : 22 099 habitants
(1er  janvier 2019)
Superficie: 10,23 km²
Altitude : 65m, 48m en bord de Seine, 100m à la Glandée
Densité :
2 006 hab./km2

Code postal : 77190
Département : Seine-et-Marne
Arrondissement : Melun
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Melun-Val de Seine

Maire: Gilles Battail