Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Les projets finalisés

Les grands axes de la transformation de la ville

Depuis 2006, la ville de Dammarie-lès-Lys a pu bénéficier d’aides de l’Etat pour la réhabilitation de ses quartiers et leurs équipements et logements. Le Programme de Rénovation Urbaine (PRU) a représenté une opportunité exceptionnelle de poursuivre et d’intensifier la transformation de la ville notamment du quartier de la Plaine du Lys. Le cadre de vie des habitants concernés a été nettement amélioré, avec un l’habitat valorisé et des liaisons urbaines repensée. Malheureusement, Dammarie-lès-Lys a récemment été retirée de la liste des villes pouvant bénéficier des Nouveaux PRU.

Le PRU, une opération d’envergure

La ville a tenu compte des richesses et de la diversité de son territoire pour redessiner les contours de son visage. Ces changements ont permis à tous de se resituer dans son logement, son cadre et son mode de vie. Un nouveau Dammarie-lès-Lys est né…

Une ville ouverte Aménagements urbains

Une réorganisation des axes de circulation a été réalisée et le schéma urbain revu. Les quartiers de la ville ont été désenclavés et Dammarie-lès-Lys est désormais une ville « ouverte » où le lien entre les différents secteurs se fait de manière plus harmonieuse.

Deux mails arborés ont ainsi été créés pour dessiner une « croix verte », afin d’ouvrir la Plaine du Lys sur l’extérieur : le mail Maryvonne et Marcel Pouvreau, et le mail Jean Moulin. L’axe est/ouest permet de relier le centre-ville et le parc de l'Abbaye à la Plaine du Lys, et l’axe nord/sud, permettra de rattacher le Quartier Saint-Louis à la ville pour permettre l'accès aux berges de la Seine. D’autres aménagements urbains ont été réalisés, notamment la Place du 8 mai et le square des Cosses. De nouvelles voies ont aussi été créées : la rue du Filardeau, de Fortoiseau ou encore la rue Grande Pièce du Lys.

 

Un cadre de vie amélioré

Une concertation a été menée entre les habitants concernés, les bailleurs sociaux, les promoteurs et l’Association Foncière Logement (locatif privé) afin de repenser un nouveau cadre de vie plus agréable et sécurisé.

Cette transformation se traduit par la démolition de 935 logements (répartis en 12 tours, une barre de 200 logements et plusieurs autres bâtiments d’habitation). Pour chaque démolition, la réglementation prévoit qu’un logement soit reconstruit.

Les opérations de construction permettent de diversifier l’offre en proposant des petits collectifs neufs à dimension plus humaine et quelques maisons individuelles.

Enfin, des logements ont aussi été réhabilités et résidentialisés. Ils bénéficient désormais d’une délimitation espace privé/espace public (rue), de zones résidentielles plus sécurisées car propres à chaque immeuble, et d’espaces de détente et de loisirs (aires de jeux).

Développer le mieux-vivre ensemble

Les équipements ont aussi été améliorés pour être adaptés au mieux aux différents publics concernés. Le PRU a notamment permis la construction d’un espace Emploi ou encore de l’Espace Jeunes. Deux groupes scolaires, Henri Wallon et Maurice de Seynes, ont quant à eux été réhabilités. A moyen terme, le centre Albert Schweitzer sera également rénové afin de proposer un meilleur service à ses usagers

Aujourd’hui, l’un des enjeux majeurs est de mener des actions en faveur de la citoyenneté et de renforcer le lien social afin que chacun devienne un réel acteur dans sa ville.