Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Des assiettes équilibrées dans nos écoles !

L'élaboration des repas scolaires, confiée à la societe Office Central de Restauration Scolaire (OCRS), dans le cadre du marché passé en 2016, répond à la volonté de l'équipe municipale de proposer aux élèves Dammariens une alimentation équilibrée et respectueuse de l'environnement. Le point sur leurs assiettes...

Ce midi, nous avons rejoint les élèves de l'école Maurice de Seynes lors de leur pause méridienne. Comme quatre fois par semaine, les lundis, mardis, jeudis et vendredis, ce sont plus de 300 élèves qui vont être servis dans cette école, et près de 1600 dans toute la ville. Une organisation rodée, mais qui demande de la rigueur. Deux services sont proposés : un premier pour les maternelles et les CP/CE1, suivi d'un autre pour les plus grands. ASTEM, agents périscolaires et vacataires sont mobilisés pour accompagner les enfants  et veiller à ce que les repas se déroulent dans le calme. En maternelle, on compte un adulte pour 10 enfants, et le service se fait à table, tandis que pour les primaires, c'est un adulte pour 15 enfants, avec passage au self, à l'exception des écoles de Vosves et Tessan. "C'est une bonne façon de les responsabiliser, d'autant qu'ils débarrassent eux-mêmes leur plateau aux tables de tri. Cela leur apprend le tri des déchets, la récupération lorsque cela est possible" explique Khadija Zineddaine, adjointe au maire en charge du scolaire et périscolaire. C'est le cas du pain, qui est récupéré par la ferme pédagogique pour le nourrissage des animaux, et certains repas chauds non consommés sont donnés...aux cochons !

Des menus respectueux de l'environnement

Lorsque le marché a été relancé en 2016, la municipalité a décidé d’inscrire dans le cahier des charges des critères afin de soutenir l’agriculture française, de proposer des menus alternatifs à la viande et de favoriser l’économie locale. Ainsi, chaque semaine, il est servi aux enfants un menu végétarien. Les circuits courts sont également privilégiés afin de soutenir les producteurs locaux et réduire l'impact du transport sur l'environnement. "Cette démarche permet d'offrir à nos enfants des menus de qualité, respectueux de notre planète et ancrés dans notre territoire local. Un trio gagnant qui convient parfaitement aux attentes des parents et aux goûts des enfants". Séréna, semble approuver "C’est toujours trop bon à la cantine, sauf quand il y a des brocolis, je n'aime pas ça !". Par ailleurs, une  commission se réunit tous les mois et demi, en présence de la responsable de l'OCRS, également diététicienne, de représentants de parents d'élèves, ainsi que de la responsable de la restauration de la mairie, afin d'évaluer les repas et veiller à proposer des menus variés et des thématiques qui attirent les enfants. C' 'est le cas des menus spéciaux pour Noël, pour Pâques ou lors de la semaine du gout. Sans oublier le menu plaisir, le traditionnel steak-frite ! Et si Séréna veut se resservir trois fois des frites, le personnel encadrant sera là pour veiller et lui suggérera plutôt de reprendre des légumes verts, car la concentration en classe passe aussi  par une bonne alimentation...

Info +

Des tables de tri  ont été installées dans tous les restaurants scolaires de la ville, à l'exception de Vosves et de Tessan. Le nouveau réfectoire qui accueillera les enfants de Tessan à la rentrée 2019 en sera équipé. Cette chaine est composée de différents bacs destinés au pain qui sera donné à la ferme, aux déchets non-récupérables et au tri des couverts, verres, assiettes et plateaux.