Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Le marché

Découvrez le marché tous les jeudis et dimanches matins !

Chaque semaine, les jeudis et dimanches matin, le marché de Dammarie vous invite à découvrir la diversité de ses produits, de 7 h 30 à 13 h.

« Les prix pratiqués ici sont intéressants en comparaison des grandes surfaces. Nous venons acheter en priorité des fruits et légumes pour leur bon rapport qualité-prix », confient Nathalie et Martine, habitantes de la commune, et fidèles clientes du marché couvert. Des vêtements jusqu’aux produits alimentaires, le choix est varié. Une vie au cœur de la ville, et cette vie débute aux aurores.

Dès six heures, les commerçants déchargent la marchandise de leurs camions. Pour la plupart, ils se fournissent aux Halles de Rungis. C’est le cas de Tahar et de ses frères. Ils tiennent le stand des fruits et légumes, et font le trajet depuis l’Essonne tous les jeudis et dimanches depuis quatre ans. «Je me suis installé ici par hasard. J’avais constaté qu’un seul marchand en fruits et légumes était présent sur le marché. J’ai demandé à pouvoir y travailler… l’affaire s’est conclue rapidement. » Philippe Lecaillon est le régisseur du site marchand depuis huit ans. Il place les commerçants tôt le matin, et dépose les recettes en fin de matinée auprès du Trésor public de Melun.

Au fil des ans, le marché s’est développé. « Il a pris de l’ampleur, a grandi tout doucement grâce à la venue entre autres d’une pâtisserie, et d’une charcuterie installée depuis près d’un an. Les stands de produits alimentaires ont progressé de 70 % en 1 an et demi », précise Philippe Lecaillon.

A partir de 7h30, les commerçants sont rejoints par les premiers clients, alors même que les stands ne sont pas tout à fait approvisionnés en marchandise. Une consommatrice fait remarquer au poissonnier que les prix ne sont pas encore affichés.
« Elle passe souvent me voir tôt le matin, elle a l’œil partout. » Michel vient de Boulogne-sur-Mer. Il se déplace tous les jeudis jusqu’à Dammarie depuis 12 ans. La pêche, c’est une affaire de famille. Tous ses poissons proviennent de sa région. Ce qu’il apprécie avant tout c’est la gentillesse des clients, et de ses confrères. Il manifeste cette même qualité par des gestes simples : comme offrir un café à Tahar dont le stand est situé à quelques mètres.

Une habituée des lieux reconnaît que l’ambiance du marché est agréable. 
« C’est un lieu de rencontre, il ne faut pas qu’il disparaisse. » En milieu de matinée, la clientèle augmente. Guillaume et sa femme Pascale se consacrent à la vente des produits de charcuterie. Leur stand est présent les jeudis et dimanches. Pour fidéliser sa clientèle, Guillaume propose chaque dimanche un plat du jour, par exemple une paëlla faite maison. Et la formule séduit. Le succès est au rendez-vous. Installé depuis près d’un an, ce commerce ravit les acheteurs. « Ça manquait », nous confie l’un d’eux.

…Fin de matinée, les heures défilent… il est temps de tout ranger. La place du marché se vide peu à peu. Philippe Lecaillon fait le tour des stands pour récupérer les recettes de la journée : c’est le même rituel tous les jeudis et dimanches matin. En matière d’alimentation, Philippe constate une progression du chiffre d’affaire. Le développement du marché va se poursuivre. La commune va demander à bénéficier d’un Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (FISAC). Cette aide financière permettrait d’apporter des améliorations dans l’aménagement du marché. Dossier à suivre...