Halte répit Alzheimer

La municipalité a signé avec l’Association France Alzheimer, la charte « Ville aidante Alzheimer », témoignant ainsi de sa volonté de s’engager à sensibiliser les Dammariens à cette maladie.

Perte de mémoire, de repères, la vie quotidienne des personnes atteintes de cette maladie neurodégénérative est très impactée, tout comme celle de leurs proches. En effet cette affection entraîne une disparition progressive des neurones dans les régions du cerveau qui gèrent certaines facultés comme la mémoire, le langage, le raisonnement ou encore l’attention. La maladie d’Alzheimer fait l’objet de nombreuses idées reçues. Dans 99 % des cas, la maladie n’est pas héréditaire et est difficilement identifiable. Natacha Moussard, élue en charge de la santé, et par ailleurs infirmière, connait bien cette maladie dont souffrent certains de ses patients : « La maladie d’Alzheimer apparaît plus souvent chez les personnes âgées, mais elle n’est pas pour autant une conséquence normale du vieillissement. Un diagnostic réalisé suffisamment tôt permet de stimuler les facultés cognitives et de mémorisation. Cela permet aussi au malade d’anticiper et de prendre des dispositions pour l’avenir. »

La maladie d’Alzheimer apparaît plus souvent chez les personnes âgées, mais elle n’est pas pour autant une conséquence normale du vieillissement. Un diagnostic réalisé suffisamment tôt permet de stimuler les facultés cognitives et de mémorisation.

Natacha Bouville conseillère municipal déléguée

Une première action de sensibilisation

Pour Jean Cré de France Alzheimer: « Nous devons  sensibiliser chacun à respecter les personnes atteintes de cette maladie. Aujourd’hui notre quotidien est de plus en plus rapide, il est difficile pour ces personnes de suivre le rythme et d’affronter l’espace public. En effet elles mettent quelques minutes de plus en caisse, à la poste ou au distributeur. Nous ne sommes pas toujours patients d’autant que ce handicap est difficile à voir dans la majorité des cas ».

Une structure dédiée aux malades et à leurs aidants

Au sein du Bois du Lys, dans un petit bâtiment séparé et récemment adapté, la ville a souhaité créer, en partenariat avec la Croix rouge Française et France Alzheimer, un lieu dans lequel seront regroupés plusieurs dispositifs d’accueil et d’accompagnement des malades d’Alzheimer et de leurs aidants.

La collaboration a commencé en 2019 avec l’Union locale de la Croix-Rouge de Melun, et la signature d’une convention avec la ville et la résidence de l’Ermitage pour la mise en place d’une halte répit détente. En septembre 2021, la Ville illustre une nouvelle fois sa volonté de s’investir en signant la charte de Ville aidante avec France Alzheimer.
Parallèlement, la ville travaille à la création d’une halte répit Alzheimer, permettant notamment aux malades de bénéficier
d’activités adaptées. Associations et ville oeuvrant pour un même objectif, accompagner les malades et leurs aidants. La création d’un lieu unique accueillant l’ensemble des acteurs engagés est devenue une évidence : « Il s’agit d’un lieu pour les personnes touchées par la maladie, le malade donc, mais aussi les proches qui souhaitent trouver du soutien et en parler », explique Natacha Bouville conseillère municipale en charge de la santé. « Grâce à cette collaboration, les personnes touchées trouveront dans un même lieu, une offre spécifique, complémentaire et complète pour faire face au mieux à la maladie. Ce lieu unique favorisera en outre la synergie et les échanges constants entre les différents acteurs » ajoute l’élue.

Il s’agit d’un lieu pour les personnes touchées par la maladie, le malade donc, mais aussi les proches qui souhaitent trouver du soutien et en parler.

Natacha Bouville conseillère municipal déléguée

Des activités pour les malades et un accompagnement pour les aidants

A partir de juin, un accueil sera proposé sur 4 demi-journées par semaine dans ce bâtiment mutualisé. Les lundis après-midi La Croix Rouge reprendra les activités, dispensées auparavant à la halte-répit détente Alzheimer accueillie à l’Ermitage, « Nous proposerons des jeux, des ateliers qui favorisent l’échange et la détente afin de rompre l’isolement des malades » précise Marie-Thérèse Vanneste présidente de l’Union locale de la Croix-Rouge de Melun. « J’en profite pour lancer un appel aux bénévoles pour nous aider à accueillir les malades pendant ce créneau hebdomadaire. Nous assurons bien évidemment une formation ». Les mardis et jeudis matins ; c’est la ville, par le biais du CCAS qui proposera des activités à visées thérapeutiques. Au programme ergothérapie, musicothérapie, sophrologie, zoothérapie, encadrées par des professionnels. Enfin, les vendredis après-midi, France Alzheimer accueillera les aidants pour des groupes de parole dans lesquels ils pourront recevoir une écoute et des conseils. « La maladie d’Alzheimer n’a malheureusement aucun remède. A travers ces temps d’échange, nous souhaitons accompagner les aidants, leur donner des conseils concrets pour comprendre la personne malade et adapter son accompagnement » précise Jean Cré président de l’association France Alzheimer. Nous proposons aussi des formations gratuites à destination des aidants non professionnels ajoute-t-il.

Contact